"Conscient des contraintes imposées par la communauté internationale", le MNLA reconnait l'intégrité territoriale du Mali et dit oui à un Etat fédéral

09/05/2013 - 15:28

KIDAL (SIWEL) — Dans une lettre rendue publique sur son site offociel, le MNLA, par la voix de son secrétaire général, Bilal Ag Acherif, s'est adressé aux diverses instances internationales. Tout en réitérant "sa disponibilité à des négociations politiques en vue de la création d'une entité fédérale pour l'Azawad", le MNLA a assuré la communauté internationale "qu'il ne relancera en aucun cas les hostilités, mais il n'aura pas d'autre choix que de se défendre s’il est attaqué"


Bilal Ag Acherif, secrétaire général du MNLA, président du CTEA (PH/DR)
Bilal Ag Acherif, secrétaire général du MNLA, président du CTEA (PH/DR)
Adressée au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, à la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, au Président de la Commission de l’Union Européenne, au Président en exercice de la CEDEAO, au Chef de la MISMA- Bamako, au Président de la République Française et au Président des Etats Unis d’Amérique, la lettre du MNLA, signée de son secrétaire générale comporte 4 points essentiels:

Dans le premier point, le MNLA aborde les négociations politiques avec " les autorité maliennes de la transition" et se dit prêt à les entamer "conformément aux termes de la résolution 2100 du Conseil de sécurité de l’ONU.". Le MNLA estime toutefois "utile de préciser Il que les négociations politiques ne semblent êtres souhaité et recherché que par une seule partie, le MNLA en l’occurrence" et "appelle solennellement tous les pays engagés à servir la paix à ramener les autorités de transition de Bamako à la raison" avant de préciser que "Si l’armée malienne, qui serait plus utile à assurer la protection des populations civiles livrées aux exactions, en venait à attaquer les positions du MNLA, nous nous considérerons alors en légitime défense."

Dans le second point, le MNLA aborde la question de l'intégrité territoriale du Mali et précise que " conscient des contraintes imposées par la communauté internationale, le MNLA a reconnu l'intégrité territoriale du Mali" et estime que " la création d’une entité fédérale pour l’Azawad, regroupant l'ensemble de l’espace communément appelé Nord–Mali, au sein d’un Mali réellement rénové, constitue véritablement une solution juste et durable pour le conflit qui oppose l'Azawad à Bamako depuis l'indépendance du Mali".

Dans le troisième point, le MNLA demande "le déploiement immédiat des observateurs des Nations Unies sur l’ensemble du territoire de l’Azawad" et ce, "afin de garantir la sécurité et l'intégrité physique des azawadiens".

Dans le quatrième point, le MNLA aborde la question préoccupante de la situation humanitaire dans l'Azawad et plus particulièrement celle des populations déplacées à l’intérieur pour lesquelles le MNLA estime que "le sort de ces populations mérite une attention particulière des organisations humanitaires et que leur sécurité relève de la responsabilité internationale et plus particulièrement de celle de tous les acteurs impliqués dans le conflit."

Avant de conclure par un appel solennel aux instances internationales pour qu'il ramènenent Bamako à la raison: "le MNLA attire vos honorables attentions et vous sollicite respectueusement car vous pouvez empêcher que le Mali ne relance la guerre et vous pourrez ainsi éviter aux populations civiles de nouvelles et inutiles souffrances car le peuple de l'Azawad, dont le MNLA est le représentant légitime, est déterminé à régler définitivement ce conflit qui nous oppose depuis déjà trop longtemps." car si le MNLA "s'est formellement engagé à cesser toute hostilité", il précise néanmoins qu'il "reprendra le combat que s’il y est contraint, mais s'il y est contraint, il le fera avec détermination."

zp,
SIWEL 091528 MAI 13

Ci-dessous la lettre du Secrétaire général du MNLA aux instances internationales

lettre_n_015_2013_p_ctea.pdf Lettre N°015-2013_P-CTEA.pdf  (77.53 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu