Congrès Mondial Amazigh: le CMA dénonce l'arrestation de Hocine AZEM et interpelle la communauté internationale

29/03/2013 - 18:45

PARIS (SIWEL) — Dans déclaration qui nous a été transmise par les membres de son Conseil Fédéral, le Congrès Mondail Amazigh a dénnoncé l'arrestation, avant-hier,le 27 mars, de Monsieur Hocine AZEM, membre du Conseil fédéral du CM et secrétaire national aux relations extérieur du mouvement pour l'autonolmie de la kabylie. Il avait été empêché de se rendre en Tunisie pour y représenter le mouvement autonomiste kabyle (MAK) au Forum Social Mondial. Le CMA qui dénonce cet acte arbitraire du régime algérien, interpelle toutes les institutions internationales à réagir pour faire respecter à l'Algérie les engagement internationaux en matière du respect des droits et des libertés fondamentales que l'Algérie a ratifié. Nous rappelons que monsieur Hocine Azem a été relâché en fin de journée, après lui avoir fait rater son vol, ce qui était visisblement l'objectif de l'arrestation. Nous reproduisons l'intégralité du communiqué du CMA.


Congrès Mondial Amazigh: le CMA dénonce l'arrestation de Hocine AZEM et interpelle la communauté internationale
Déclaration du Congrès mondial Amazigh (CMA)

Algérie : Arrestation à l’aéroport d’Alger de Hocine Azem membre du conseil fédéral du congrès mondial amazigh et secrétaire national du MAK

Nous avons appris que la police algérienne a empêché le 27/03/2013, Houcine Azem membre conseil fédéral du congrès mondial amazigh et secrétaire national du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), de prendre l’avion pour représenter le MAK au Forum Social Mondial à Tunis, ensuite, il a été transféré dans un commissariat de police ou il a subit un interrogatoire. La police lui a confisqué son passeport sans aucune raison valable.

Houcine Azem s’apprêtait à prendre l’avion de l’aéroport Boumediene à destination de Tunis .Il allait assister au( FST) sur la problématique de la terre pour dénoncer la spoliation des terres des amazigh en Kabylie et les violations des droits humains perpétrés contre les kabyles.

Le congrès mondial amazigh dénonce avec force cet acte arbitraire du régime algérien et exige la libération immédiate du détenu sans aucune condition.

Dans cette perspective le CMA interpelle toutes les institutions internationales et particulièrement l’Union Européenne, l’Organisation des Nations unis dont l’Algérie est membre, de réagir afin que le détenu soit libéré et que l’Etat algérien respecte ses engagements internationaux en matière du respect des droits et des libertés fondamentales.

Le CMA demande à tous les citoyennes et citoyens de manifester leurs mécontentement vis-à-vis de ces violations contre les amazigh de Kabylie en la personne de Hocine Azem.

Le CMA réitère sa demande à la Communauté internationale de faire pression sur l’Etat algérien afin de faire cesser la répression et les atteintes à la liberté des amazighs.


Paris, 27/03/13/2013

Le Bureau du CMA





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu