Conflit du Sahara : les différentes parties n'ont pas avancé dans les négociations selon Christopher Ross

08/06/2011 - 01:42

NEW YORK (SIWEL) — Le 7e round informel sur le Sahara, ouvert lundi à Manhasset (près de New York), entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario, en présence de l'Algérie et de la Mauritanie, n'ont pas fait évoluer les positions des différentes parties. Le rendez-vous est pris pour la deuxième quinzaine du mois de juillet prochain.


Le médiateur de l'ONU Christopher Ross (Crédits photo SIWEL)
Le médiateur de l'ONU Christopher Ross (Crédits photo SIWEL)
« A la fin de la réunion, chaque partie a continué à rejeter la proposition de l'autre comme base unique des négociations à venir », a affirmé l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU Christopher Ross, en sa qualité de médiateur dans ces pourparlers.

M. Ross a indiqué que « les parties ont entamé une discussion sur la manière d'aborder les sujets agréés, à savoir les ressources naturelles et le déminage ». Pour se qui est des mesures de confiance, « les parties et les pays voisins ont confirmé notamment leur soutien à la mise en œuvre ordonnée du programme d'action de 2004 et des visites familiales », a-t-il dit.

Une autre rencontre toujours à huit clos aura lieu durant la deuxième quinzaine du mois de juillet prochain à Manhasset, a annoncé M. Ross.

Ces pourparlers informels inaugurés en août 2009 en Autrichedoivent préparer un 5e round de négociations officielles.

Ils s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 1979 (2011) du Conseil de sécurité, qui appellent les belligérants à entrer dans une phase de négociations substantielles.

Le Maroc propose son plan de large autonomie à la bande du Sahara, alors que le Polisario soutenu diplomatiquement et militairement par l'Algérie, réclame un référendum pour l'indépendance des quelques 300.000 Sahraouis, dont une bonne partie vit à Tindouf au sud-ouest du territoire algérien. Le Maroc souhaite l'association de l'Algérie dans ces négociations pour résoudre ce conflit ancien de 36 ans.

Un cycle de négociations a été enclenché depuis juin 2007 entre le Maroc et le Polisario sous l'égide de l'ONU sans cependant enregistrer d'avancées tangibles.

uz
SIWEL 080140 JUIN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu