SIWEL | Agence kabyle d'information

Confédération MAK At Dwala: Grand succès du Gala en hommage au Rebelle dans sa région natale

26/06/2015 - 13:42

AT DWALA (SIWEL) — Comme à l’accoutumée, la date du 25 juin est commémorée à l’échelle de tout le territoire kabyle, dénotant ainsi l’attachement viscéral de la Kabylie éternelle à son rebelle.

Cette mobilisation qui se réédite et s’amplifie chaque année confirme la qualité de nation du pays kabyle. La confédération MAK d’At Dwala, a honoré la mémoire de Matoub, en organisant hier un Gala en guise d’hommage à l’artiste profondément engagé pour les siens qu’était Lounès Matoub.

A travers cette action, la région natale du Rebelle, a replongés l’assistance dans les années 80 où la chanson kabyle a été le fer de lance du combat identitaire. Hier, les kabyles venus assister à ce gala étaient environ 4 milles. Ils sont venus des 4 coins de la Kabylie pour rendre à Lounès Matoub, l’homme et l’artiste, un hommage digne de sa grandeur.


Le Gala, organisé par la confédération MAK d’At Dwala, a été inauguré par le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib. Celui-ci, d’entrée de jeux, a tenu à préciser qu’il « n’était pas venu faire de la politique mais pour participer avec l’assistance « à honorer la mémoire de l’une des étoiles enfantées par notre Kabylie ».

Le président du MAK a ensuite expliqué les motivations de la coordination MAK d’At Dwala qui a opté pour l’organisation d’un Gala pour rendre hommage à Matoub Lounès : « ce choix répond au besoin de remettre à l’honneur la chanson kabyle qui a toujours été un instrument de lutte au cœur du combat kabyle, comme il l’a toujours fait Matoub Lounès avant d’être assassiné par l’Algérie arabo islamique » a-t-il déclaré à l’assistance avant de dire que : « la Kabylie libre lui rendra justice ». Le public fort nombreux a alors répondu : « pouvoir assassin ! », « Ulac Smah Ulac ! », « Assa azekka Lwennas yella yella ! »

En parlant de son combat, Bouaziz Ait Chebib, a préféré faire parler Matoub à travers ses chansons où il a toujours exprimé avec clarté son engagement. A cet effet, le président du MAK a lu une déclaration en kabyle * puisée dans l’œuvre de Matoub qui s’est sacrifiée pour sa kabylité et la liberté de son peuple : le peuple kabyle.

A partir d’At Dwala, en cette soirée en hommage au Rebelle kabyle qui combattait l’aliénation arabo-islamique et qui l’a payé de sa vie, le président du MAK a tenu à dénoncer et à condamner l’inquisition qui règne tous les mois de ramadhan en Kabylie : « Les policiers algériens, au lieu de traquer les terroristes, les voleurs et les kidnappeurs, ils harcèlent d’honnêtes citoyens en portant atteinte à leur dignité et leur liberté de conscience. La chasse aux non jeûneurs est inacceptable dans le pays de jmaâ liman » dira-t-il avant d’appeler à l’union des kabyles dans le respect de la liberté de culte : « ne laissons pas l’Etat algérien nous diviser pour nous asservir en créant des conflits confessionnels. Chacun est libre de choisir sa casquette religieuse, mais le burnous de la kabylité nous unit tous dans le respect et la dignité ».

Puis, il conclut en s’adressant aux policier kabyles qui font dans l’excès en harcelant les militants du MAK : « Il faut savoir que vous ne valez rien aux yeux de vos maîtres. Ils se servent de vous pour briser l’élan du peuple kabyle. Vous n’êtes que des instruments mais sachez que vous ne pourrez pas arrêter la marche de l’histoire. Quant au peuple kabyle, sachez aussi qu’il n’oubliera pas ceux qui le trahissent. Rien ne pourra entamer la détermination des militants du MAK à libérer la Kabylie. Vous perdez votre temps, et ceux qui empruntent la voie de Lwennas finiront tôt ou tard par triompher que vous le vouliez ou non ».

Après cette allocution du Président du MAK, Boussad Becha, secrétaire national à l’organique et membre de la confédération d’At Dwala, qui était animateur du gala, a invité le public à visionner la vidéo de Lwennas datant de 1997 où il a défendu clairement la nécessité de doter la Kabylie de sa propre république.

Ensuite, plusieurs chanteurs se sont succédé pour interpréter des chansons de Matoub et pendant que les chanteurs se succédaient, les images de Matoub défilaient derrière eux sur un écran. Les chanteurs ont égayé le public avec les meilleurs titres de Matoub qu’ils ont interprété avec beaucoup d’émotion car ils ne sont pas venus pour faire danser le public mais pour honorer la mémoire de leur idole. Parmi les chanteurs, il y avait : Hakim BLIBEK, Sadek DJEBAB, Rachid BAHLOUL, Said KAZEM, Rachid ZEDEK, AYOUNI Mourad, Mouh HESSAS, Karim BECHA, Mouh ALACHE, Ali BELHOUT…

Pour ces chanteurs, c’est la meilleure façon de rappeler que « Matoub est vivant, il est là avec nous et dans nos cœurs ». Une heure après l’entame du gala, Zedak Mouloud est arrivé pour marquer sa présence symbolique et son soutien à cette action organisée en hommage à Lounes Matoub. Il a tenu à être au RDV car pour lui, même s’il ne chante pas, répondre présent à un hommage au rebelle est un devoir.

A un moment donné, Boussad Becha qui animait le Gala a invité les kabyles à se doter de leur Carte d’identité nationale KABYLE. Le public a répondu à son appel avec de longues ovations et des cris de liesse….

Boussad Becha a également présenté sur scène le drapeau kabyle qui a été accueilli avec ferveur par le public. Boussad Becha a insisté sur le fait que le drapeau kabyle va flotter à côté du drapeau fédéral Amazigh qui unit tous les peuples amazighs de la grande Tamazgha.

Puis terminant sur une note d’espoir, Boussad Becha dira : « tôt ou tard ce drapeau kabyle sera hissé au même titre que tous les drapeaux du monde ». Suite à quoi, le public a scandé « assa azekka Lwennas yella yella », « Kabylie indépendante », « Kabylie autonome !» …

Comme d’habitude les kabyles ont été à la hauteur de l’événement en donnant une leçon magistrale en termes de civisme et de maturité politique. La fraternité, le respect, la communion, sont les maître mots qui ont marqué cette soirée commémorative en l’honneur et à la mémoire du rebelle kabyle, celui qui n’a jamais abdiqué…

Sur la fin de cette commémoration, la confédération MAK d’At Dwala a tenu exprimer ses sincères remerciements aux chanteurs, à l’orchestre, au public, aux militants et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement grandiose pour rendre hommage à Matoub Lounès qui a laissé au peuple kabyle un trésor inestimable : la fierté d’être kabyle et le sens du combat et du sacrifice pour le demeurer éternellement.

cdb/zp
SIWEL 261342 JUIN 15

* / La déclaration en kabyle de Bouaziz Ait-Chebib, président du MAK

Lwennas: azamul n tlelli

Isem-is inuda-d meṛṛa timura. Yuγal d ayla n talsa. Yid-es, yewwi isem Aqvayli d yisem Amaziγ, s teqvaylit yessa-ten di yal tiγmert n umaḍal.

Yecna akeffir-nneγ, yessefra aγiflif-nneγ, yessemγer deg-yiseγ-nneγ, yefka afud i umennuγ-nneγ, icebbeḥ tajaddit-nneγ. Am-wakken yessider tinekkit-nneγ ara yidir deg-wul n tmazγa ur t ntettu ara. Ad d-yeqqim d yiwet ger tqucac n umezruy amaziγ.

Lwennas yedder d ilelli, yugi lqid n udavu amesvaṭli. Aḍar-is inuda akal aqvayli , yezreΣ deg-s asirem n tlelli :
win i k-yennan sanda tleḥḥuḍ, in'as : nekk d amaziγ.

Zik i d-iveggen taqvaylit:
kker a taqvaylit svedd lqed-im
zigh macci d-targit ivan-ed yisem-im.

Yemla-yaγ-d amek ara nili di liser : win i k-yennan d acu i d-tafat, in'as: d iγallen yedduklen.

Asirem i t-izedγen, yugar tizzeγzeγt n icinga n tudert:
Xas neqḍen acḥal d itri, igenni-nneγ ur inegger ara.

Yenjeṛ avrid n tegrawla i tsutwin ara d-yalin:
Ddwa-s ad ncerreg tamurt.

Ur yeǧǧi yiwet, yenna-tent-id meṛṛa. Yal tazlitt d-tamsirt. Yal asurif yedda, yelḥa-t γef tutlayt-is. Yedder i weγref-is. Yefka tudert-is d asfel akken ad d-yefsu ujeǧǧig n tlelli.

17 iseggasen degmi t-cleqfen wid ineqqen asirem, ur d-ivan ara wi yellan deffir tmenγiwt-is. Anda ulac tidett d teγdemt ulac talwit. Wid Yenγan Lwennas, ad d-vanen ass-a neγ azekka. Ur zmiren ara ad rewlen sdat n umezruy. Annect tevγu tekk-it, ayen zerΣen ad –t-megren.

Ulac ttkal γef udavu azzayri ur ntekkes γef tidett taduli acku seg-es ar ghur-es. Ulamek ara neccekti i win i γ-yewwten. Asmi ara ncerreg tamurt, d aγref aqvayli ara icaxen γef yiman-is, imir-en, tidett anda tella ad-d-tvan: ma di tmurt ad d-tekfel, ma deg-yigenni ad d-teγli.

Aggad i t-yenγan, ur wwiḍen ara iswi-nnsen. Lwennas yekka-d nnig tatut, ur as tezmir ara lmut. Yeswa adrar s idammen-is, xas tafekka-s ddaw tmedlin, ssut-is ad yebbaεzeq i levda.

Buεziz u Cebbi , aselway n umussu




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu