Compte-rendu du festival du Film amazigh

25/03/2011 - 12:45

AZEFFOUNE (SIWEL) — Plusieurs prix ont été attribués lors du festival du film amazigh qui se déroulait à Azeffoune dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Le grand prix l'Olivier d'Or n'a cependant pas été décerné cette année.


Les lauréats du festival du film amazigh suivant la liste du jury

Compte-rendu du festival du Film amazigh
Les prix attribués lors du festival du film Amazigh qui s’est déroulé du 19 au 23 mars ont été annoncés par les membres du jury qui, à la surprise de tout le monde, n’avait pas attribué l’Olivier d’Or 2011.

Le premier prix de ce concours à l’Olivier d’Or reste un prix spécial jury offert aux films « Oiseau bleu », réalisé par Rezika Mokrani, et « Concerto pour deux mémoires », réalisé par le jeune Embarek Menad. Concernant les films diffusés en panorama, cinq titres sont primés par le jury, à sa tête Hadjira Oubachir. Le grand prix fut attribué à « Tassarut n tudert », fait par Zidani Younès et Rabah Dichou, suivi de « Imeksawen n’Djerdjer », de Farid Cherfaoui, et « Décharge interdite » de Tahar Yami classés tout les deux en deuxième position. « Le pêcheur de sable » de Yazid Arab à obtenu la 3ème place au moment où la 4ème a été attribuée à « combien sa coûte ? » de Dahmani Mokhtar avec le Prix Azeffoune, offert par l’APC .


Le Wali et le président de l'APW absents

Attendus lors de l’ouverture du festival et pendant la clôture, le wali de Tizi-Ouzou et le P/APW étaient absents de cette importante manifestation. Le directeur de la culture de Tizi-Ouzou, M. Ould Ali Lhadi, présent à la clôture n’était pas convié à prendre la parole. Selon des sources, ce dernier ne voulait éviter d'être chahuté comme c’était le cas lors de la cérémonie d’ouverture.

M. Si El Hachemi Assad honoré

Des associations de la région d’Azeffoune ont pris l’initiative de primer le commissaire du festival du film Amazigh M. Assad. Un burnous et des cadeaux lui ont été offerts en signe de remerciement.

Des jeunes réalisateurs en colère

Des jeunes réalisateurs participants au festival ont dénoncé leur écartement de la cérémonie d’ouverture. Selon ces derniers, « les responsables de ce festival devaient remercier les autres participants en leur remettant au moins des tableaux d’honneur, ce qui n’est pas été le cas ».

Le maire d’Azeffoune : « Nous demandons une salle de cinéma pour Azeffoune »

Le P/APC d’Azeffoune a interpelé lors de sa prise de parole le représentant du ministère de la culture algérien et le directeur de la direction de la culture, M. Lhadi Ould Ali, sur la nécessité de réaliser un grand cinéma dans la région afin d’accueillir ce genre de manifestation. « On met à votre disposition un lot de terrain et à vous de répondre à notre demande », a-t-il dit.

Impressions

M. Assad, Commissaire du festival
« Je tiens à remercier tous ceux qui ont apporté un plus pour la réussite de cette 11ème édition du festival. On espère organiser la 12ème rencontre ici à Azeffoune au souhait de la population locale qui a beaucoup donné pour l’art Amazigh. Sans complaisance, je tire un bilan pour le moins positif de cette manifestation. »

Hadjira Oubachir
« Nous avons constaté une force juvénile très importante qui s’investit davantage dans la production en Tamazight. Une jeunesse qu’il faut encourager, car c’est la seule façon de faire réussir notre démarche. »

tt
SIWEL 251440 MAR 11





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu