Communiqué du président du MAK : "Quelques mises au point"

05/11/2014 - 13:05

KABYLIE (SIWEL) — "Tout individu qui tient des propos diffamatoires, des insultes, des vulgarités et même des menaces n’a pas sa place au sein du MAK.", "Aussi, en vertu des statuts du MAK et du règlement intérieur, je procède à la suspension de M. Nabil Djelid de toute activité au sein du Mouvement, jusqu'à sa traduction devant la commission de discipline, et charge M. Ramdane Bouakkiz, vice-président du Conseil Régional de Tizi-Ouzou-Boumerdes, pour assurer l’intérim et préparer l’assemblée générale élective de cette instance.", tels sont les maîtres-mots du communiqué du Président du MAK que nous publions dans son intégralité ci-dessous.


Bouaziz Ait-Chebib, président du MAK ( PH/DR)
Bouaziz Ait-Chebib, président du MAK ( PH/DR)

Communiqué du président du MAK

Suite au retentissant succès du rassemblement des énergies kabyles au cours de la conférence nationale kabyle, initiée par le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, la riposte des ennemis de la Kabylie, insidieusement infiltrés dans notre propre structure, ne s’est pas faite attendre. En effet, de virulentes menaces et campagnes de dénigrement, venues de l’intérieur, ont ciblé le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib et le secrétaire national aux relations extérieures, Hocine Azem.

Dans les faits, le président du conseil régional, Nabil Djelid, qui avait applaudit l’initiative de la CNK lors de son élection, au lieu de travailler à sa réussite, a au contraire déployé tous ses efforts pour la saboter. Pire encore, n’ayant pas d’arguments à faire valoir en plénière, il a préféré quitter les travaux après avoir essayé vainement de les perturber. Il est allé ensuite s’acharner contre Hocine Azem et moi-même en tant que président du MAK, sur les réseaux sociaux. Dans sa campagne de diffamation, il prétend être en possession d’un enregistrement d’une de mes discussions privées où j’aurais insulté une région de la Kabylie. Quant à Hocine Azem, il a subi des insultes et de graves menaces par le biais de nombreux appels anonymes.

Quelques points d’éclaircissements s’imposent :

1- Procéder aux enregistrements des discussions privées relève des pratiques particulières à la police politique, ce qui confirme la thèse du complot contre la CNK qui a pu, malgré toutes les entraves, mettre la première pierre de l’édifice de l’union des kabyles.

2- Je milite pour le peuple kabyle, et à ce titre, je ne me permettrai jamais d’insulter une région de Kabylie. Lors de mon meeting à Iwadiyen, j’ai exprimé tout le respect que je porte à cette région de Tizi-Ouzou qui a donné, à elle seule, 5 colonels à l’ALN, lors de la lutte contre le colonialisme français ;

3- Tout individu qui tient des propos diffamatoires, des insultes, des vulgarités et même des menaces n’a pas sa place au sein du MAK.

Aussi, en vertu des statuts du MAK et du règlement intérieur, je procède à la suspension de M. Nabil Djelid de toute activité au sein du Mouvement, jusqu'à sa traduction devant la commission de discipline, et charge M. Ramdane Bouakkiz, vice-président du Conseil Régional de Tizi-Ouzou-Boumerdes, pour assurer l’intérim et préparer l’assemblée générale élective de cette instance.

Kabylie, le 5 novembre 2014
Bouaziz Ait Chebib, Président


SIWEL 051305 NOV 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu