Communiqué du MAK sur les incidents de Vgayet

06/04/2014 - 23:23

VGAYET (SIWEL) - "Le MAK qui est la première force politique en Kabylie n’a pas besoin de manipuler la jeunesse kabyle pour imposer son projet. Cette protestation citoyenne kabyle est l’œuvre spontanée de la jeunesse kabyle ulcérée par le culot d’un régime criminel qui ose venir demander à ses victimes de le porter encore une fois au pouvoir.

Le MAK compte prouver sa capacité de mobilisation à l’occasion du 20 avril 2014 pour commémorer le double anniversaire du Printemps berbère et du Printemps noir et le massacre de 128 innocents kabyles reste toujours impuni. Le 20 avril est une date sacrée pour le peuple kabyle et c’est la seule que nous comptons honorer durant ce mois d’Avril."

Siwel publie le communiqué dans son intégralité.


AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

Communiqué du MAK sur les incidents de Vgayet

La direction de campagne du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, ainsi que la chaine panarabiste qui lui est affiliée, « Ennahar TV » ont porté , hier 05 avril 2014, des accusations à l’encontre du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie suite aux incidents qui ont éclaté après sa tentative avortée de tenir un meeting électoral dans la ville de Vgayet.

La direction du MAK, qui était en meeting populaire à Sidi-Aich au moment des faits, tient tout d’abords à saluer la jeunesse kabyle pour sa clairvoyance, son courage et sa détermination pour avoir réservé l’accueil qui se doit aux kabyles de services. D’autre part, nous dénonçons la provocation du pouvoir algérien qui exhibe en Kabylie ses KDS et qui anime ses pseudos meetings électoraux en Kabylie en ramassant sa clientèle locale et en ramenant des individus de diverses wilayas d’Algérie pour faire croire à une adhésion populaire en Kabylie. La réaction de la jeunesse kabyle a été sans appel et reflète le sentiment de rejet total que la Kabylie éprouve vis à vis du régime algérien

En outre, le MAK qui a toujours appelé le peuple kabyle à tourner le dos aux enjeux électoraux du régime algérien comme de ses supplétifs en Kabylie, ne se sent nullement offensé par les accusations absurdes proférées par la direction de campagne d’un chef d’État que le peuple kabyle n’a jamais reconnu et encore moins par une télévision viscéralement hostile aux kabyles, bassement raciste, haineuse et manipulatrice. Ce que le régime raciste d’Alger n’a pas supporté c’est que la jeunesse kabyle rejette des élections qui ne les concernent plus et celle du 17 avril n’en est qu’une parmi d’autres ; elle a simplement la singulière particularité d’être une insulte à l’intelligence des peuples et ridiculise davantage encore un régime finissant qui ne craint plus le ridicule.

Le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie condamne aussi la mobilisation de dizaines d’escadrons de la police pour imposer un meeting électoral en terre kabyle. Cette présence massive des CNS a provoqué la fureur des jeunes qui ont d’abord protesté pacifiquement avant de riposter par des jets de pierres, causant malheureusement la blessure de certains journalistes que le pouvoir a par ailleurs toujours méprisés.

Le MAK appelle le peuple kabyle à être vigilant et à rejeter pacifiquement le simulacre électoral du 17 avril. Il l’invite à se concentrer sur le seul combat légitime qui reste à mener en Kabylie, en l’occurrence celui de son autodétermination.

Enfin, le MAK s’interroge sur l’incendie de la Maison de la culture Margueritte-Taous Amrouche au moment où des dizaines de CNS occupaient les lieux.

Le MAK qui est la première force politique en Kabylie n’a pas besoin de manipuler la jeunesse kabyle pour imposer son projet. Cette protestation citoyenne kabyle est l’œuvre spontanée de la jeunesse kabyle ulcérée par le culot d’un régime criminel qui ose venir demander à ses victimes de le porter encore une fois au pouvoir.

Le MAK compte prouver sa capacité de mobilisation à l’occasion du 20 avril 2014 pour commémorer le double anniversaire du Printemps berbère et du Printemps noir et le massacre de 128 innocents kabyles reste toujours impuni. Le 20 avril est une date sacrée pour le peuple kabyle et c’est la seule que nous comptons honorer durant ce mois d’Avril.

Vive la Kabylie

Vive le fier et digne peuple kabyle,

Bouaziz Ait-Chebib, président




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu