Communiqué du MAK : L'Algérie une et indivisible est liberticide

18/08/2016 - 23:28

KABYLIE (SIWEL) — Dans un communiqué transmis à Siwel, par la voix de Mas Azru Loukad, Conseiller auprès du président du MAK, le mouvement souverainiste kabyle invite fraternellement les partis kabyles dits "algérianistes" à reconsidérer leur stratégie de fond vis à vis de "l'Algérie une et indivisible" qui leur fait subir des humiliations publiques à répétition, à l'exemple du RCD dont les activités sont interdites à Tamanrasset...


Les partis kabyle dits "algérianistes", en s'acoquinant avec le régime algérien arabo-islamiste, ont vendu leur âme au diable (PH/DR)
Les partis kabyle dits "algérianistes", en s'acoquinant avec le régime algérien arabo-islamiste, ont vendu leur âme au diable (PH/DR)
AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE

PRESIDENCE

COMMUNIQUE

L'Algérie une et indivisible est liberticide

AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE


COMMUNIQUÉ

L’Etat algérien a imposé aux peuples Amazighs l’idéologie arabo-islamique dans ses textes fondateurs pour anéantir tous les référents historiques, culturels, linguistiques et séculiers des peuples de Kabylie, de l’Awras, du Chénoua, de l’Ouarsenis, du Mzab et de l’Ahaggar.

Comme si cela ne suffisait pas, les courtisans constitutionnels et les autres flagorneurs ont poussé l’outrecuidance jusqu’à sacraliser la personne de Bouteflika qui a institué cette dérive liberticide.

Le journaliste Mohamed Talmat injustement incarcéré à la prison d’El Harrach et en grève de la faim depuis plus d’une semaine est en train de subir des tortures relevant de méthodes inspirées directement de cette adulation institutionnalisée.

Sur un autre registre, le RCD vient d’apprendre à ses dépens que la république algérienne est « une et indivisible » mais qu’il n’en fait pas partie à Tamanrasset malgré tous les gages de subordination qu’il a démontrés au régime algérien.
Le simple Secrétaire général de cette "wilaya" a suffi pour lui montrer sa vacuité et son poids sur l’échiquier « national ».

Le MAK dénonce les sévices physiques et moraux infligés à M. Talmat, un journaliste dont la liberté de ton a valu une vengeance aveugle de la part des soumissionnaires de Bouteflika avec la complicité de ce qui tiennent lieu d'institutions policières et judiciaires.

Il invite fraternellement les partis algérianistes à reconsidérer leur stratégie de fond vis à vis de "l'Algérie une et indivisible" qui leur fait subir des humiliations publiques à répétition.

Tizi Wezzu, le 18 août 2016

Azru Loukad,
Conseiller du président
Attaché aux questions de communication

SIWEL 182328 AOU 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu