Communiqué du Conseil universitaire MAK de Vgayet

18/02/2016 - 10:13

VGAYET (SIWEL) — Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Conseil universitaire s'insurge contre l'administration coloniale algérienne en Kabylie qui a interdit deux conférences-débat, l'une animée par une personnalité du MDS, l'autre animée une personnalité du MAK.

Nous publions ci-après l'intégralité du communiqué.


Communiqué du Conseil universitaire MAK de Vgayet
AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
M A K


Conseil Universitaire de Vgayet

Encore une fois, le pouvoir colonial algérien a brillé par son attitude anti-démocratique à l’université de Vgayet en interdisant deux conférences-débat.

Ainsi l’université qui est censée être le bastion du savoir, de l’intelligence, de la liberté d’expression et la liberté d’opinion est transformée en terreau fertile à la propagation de l’ignorance , l’incompétence et la régression véhiculée par la politique arabo-islamique de l’Algérie.

Le 16/02/2016 , l’administration coloniale algérienne interdit une conférence du porte parole du mouvement démocrate et social « Fathi Gherras » (MDS). Les agents de sécurité de la résidence universitaire 17 Octobre fait un bouclier humain, sous l’ordre de l’administration sous le prétexte fallacieux selon lequel elle a été destinataire d’une instruction gouvernementale interdisant toute activité politique à l’enceinte des universités et des résidences universitaires.

Une autre interdiction a frappé le président du MAK, BouaziZ Ait Chebbib qui a été invité par l’association culturelle de la résidence universitaire Berchiche 3 « Assirem », pour animer une conférence dans le cadre de la commémoration de la journée internationale des langues maternelles le dimanche le 21/02/2016, mais la demande est refusée par l’administration, la raison évoquée fait état du fait que cette personnalité est fichée dans le dossier noir, n’accède pas aux institutions étatiques de Algérie coloniale.

Les kabyles sont devenus étrangers chez eux. La Kabylie vit sous occupation et subit la tyrannie de l’arabo-islamisme de l’Etat algérien qui viole tous les traités et les conventions internationaux qu’il a ratifiés. Les libertés sont bafouées au moment où le salafisme forcené et l’arabisation outrancière sont encouragés dans le seul but de dépersonnaliser le peuple kabyle et le réduire à l’état de soumission.

Le Conseil universitaire MAK de Vgayet dénonce et condamne avec force la politique coloniale de l’Etat algérien qui porte atteinte de façon gravissimes aux franchises universitaires et aux droit de l’Homme en muselant toutes les libertés. Il appelle la communauté universitaire à se mobiliser dans l’union pour se réapproprier l’université et consolider la dynamique de libération de la Kabylie.
Le MAK s’inscrit dans le sens de l’histoire. Son combat est juste et finira tôt ou tard par triompher.

Vgayet le 17 février 2016

Le Conseil universitaire de Vgayet

SIWEL 181013 FEV 16





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche