Communiqué du Conseil des ministres du Gouvernement provisoire kabyle

17/11/2015 - 11:38

PARIS (SIWEL) - Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Siwel, le Conseil des ministres du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) qui s’est tenu le dimanche 15/11/2015, a tenu à assurer le peuple et le gouvernement français de sa solidarité et de sa disponibilité dans leur lutte contre le danger islamo-terroriste, tout en dénonçant l’Etat algérien qui est le principal géniteur, organisateur et financier de l’islamo-terrorisme en Afrique du Nord, au Sahel et dans le bassin méditerranéen. Siwel publie le communiqué du Conseil des ministres de l'Anavad dans son intégralité :


ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA


CONSEIL DES MINISTRES

Un Conseil des Ministres du Gouvernement Provisoire Kabyle s’est tenu le 15/11/2015 pour examiner trois points à l’ordre du jour : les attentats islamo-terroristes en France, la première reconnaissance du droit du peuple kabyle pour son autodétermination à l’ONU, et enfin, la préparation du Troisième Congrès du MAK.

Avant d’entamer les travaux du Conseil des Ministres, les membres de l’Anavad ont eu une pensée toute fraternelle pour leur collègue et ami M. Lhacene Ziani, hospitalisé depuis une semaine à Montréal pour des problèmes de sang, et dont l’évolution est fort heureusement plutôt rassurante. Il a fait parvenir un message encourageant le gouvernement provisoire kabyle à tout faire pour concrétiser le rêve de liberté de la Kabylie. Pour lui « les vrais rêves sont ceux qui deviennent des projets, un projet est un rêve qui a un calendrier ». Prompt rétablissement au sage de l’Anavad.

1)- La série d’attentats islamo-terroristes du 13/11/2015 ayant frappé la capitale française est un acte de guerre d’une ampleur inédite en France. L’Anavad partage le deuil du peuple français et celui des proches des victimes. Il assure le peuple et le gouvernement français de sa solidarité et de sa disponibilité dans leur lutte contre le danger islamo-terroriste.

L’Anavad appelle les familles kabyles où qu’elles se trouvent à protéger leurs enfants contre l’idéologie islamo-terroriste et à rester fidèles à la laïcité qui prévaut depuis, au moins, près d’un millénaire en Kabylie. Même démunie d’Etat et subissant l’Etat voyou d’Alger, la Kabylie garde son identité, sa langue et ses valeurs. Elle deviendra un acteur majeur de la paix et de la stabilité régionale lorsqu’elle accédera à son indépendance.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle dénonce l’Etat algérien qui est le principal géniteur, organisateur et financier de l’islamo-terrorisme en Afrique du Nord, au Sahel et dans le bassin méditerranéen. D’ailleurs, il refuse de participer à la coalition internationale qui livre une guerre sans merci au DAECH. Par ailleurs, les GIA, GSPC, AQMI, ANSAR-DINE et autres branches affiliées dans la région au pseudo « Etat-Islamique » sont le produit d’une école et d’un soutien politique et financier algériens. A ce jour, l’Algérie recrute des terroristes « repentis » pour les enrôler en tant qu’imams avant de les envoyer en Kabylie pour y distiller leur venin. L’appel de l’Anavad à ce que ces nouveaux prêcheurs de la haine du Juif, du Roumi et des femmes, soient chassés par les villageois kabyles a jusqu’ici porté ses fruits.

L’Anavad considère également que le fait de verser la communauté kabyle vivant en France dans la notion fourre-tout de « musulmans » est une grave erreur des sociologues et des politiques français et qui persiste depuis les temps de la colonisation. Cela a tendance à enfermer injustement dans une catégorie religieuse les Kabyles qui, eux, se définissent avant tout comme Kabyles, républicains, laïques et libres. Ce brouillage des repères identitaires de notre jeunesse préparerait dangereusement les enfants franco-kabyles à basculer demain dans cette idéologie arabo-islamo-terroriste. Pour éviter une telle dérive, il serait bon de donner aux Kabyles les moyens de réhabiliter leurs valeurs ancestrales, profondément humanistes, basées sur le vivre ensemble et le respect de l’altérité.

2)- Le 27/10/2015, lors de la session du 70ème anniversaire de l’ONU, le Maroc a dénoncé le déni d’existence opposé par l’Algérie au peuple kabyle et demandé que l’Organisation des Nations Unies inscrive à son agenda l’examen du droit du peuple kabyle à son autodétermination.

Le Conseil des Ministres accueille avec satisfaction cette première mondiale et réitère les remerciements de la Kabylie au Royaume du Maroc. C’est un bond historique qui vient d’être fait. Cette victoire du peuple kabyle est dédiée à toutes celles et tous ceux qui sont tombés pour la liberté et la dignité de chaque Kabyle.

Le silence imposé aux médias algériens sur cet historique événement est le fait du nouveau triumvirat à la tête du pays, Bouteflika-Gaid-Tartag. Il est l’expression d’un mépris inqualifiable envers les « Algériens » qui sont ainsi infantilisés. A l’ère du multimédia, il est tout simplement ridicule de cacher aux adultes normalement constitués un acte qui de toutes les manières aura tôt ou tard des répercussions sur leur propre avenir.

3)- L’Anavad a examiné les préparatifs du Troisième Congrès du MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie). Deux précongrès au sein de la diaspora auront lieu, l’un à Montréal pour l’Amérique du Nord, les 28 et 29/11/2015 et l’autre en France, pour l’Europe, fixé pour le 20/12/2015. Rappelons que le congrès se tiendra en Kabylie le 5 février 2016. L’Anavad devra pourvoir aux frais de cette rencontre qui accueillera l’élite kabyle pour engager la nouvelle étape de la lutte politique de la Kabylie pour son droit à notre autodétermination.

Un dernier point, relatif à la question du Mzab, a été examiné. L’Anavad réitère son soutien inconditionnel à la cause de la liberté du Mzab et à ses 122 prisonniers politiques dont le Dr Kamel Eddine Fekhar, arbitrairement arrêtés par l’Etat algérien.

Exil, le 15/11/2015
Pour l’Anavad, M. Ferhat Mehenni, président



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche