Communiqué du Conseil des ministres de l'Anavad (GPK)

23/02/2015 - 12:14

EXIL (SIWEL) - Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Siwel, le Conseil des ministres du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) qui s’est tenu le 21/02/2015, tient à dénoncer tous ceux qui, avec le pouvoir algérien ou son opposition, tentent d’entraîner les Kabyles dans des marches totalement contraires aux intérêts de liberté de la Kabylie. Les seules marches dignes d’intérêt pour les citoyens kabyles sont celles qui ont pour objectifs d’arracher le droit de la Kabylie à son émancipation définitive de la tutelle coloniale algérienne. Siwel publie le communiqué du Conseil des ministres de l'Anavad (GPK) dans son intégralité.


Communiqué du Conseil des ministres de l'Anavad (GPK)
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

CONSEIL DES MINISTRES
21/02/2015

Le conseil des Ministres de l’Anavad qui s’est tenu le 21/02/2015 a examiné, sur le plan interne la situation de la Kabylie, et sur le plan international, celle des Amazighs de Libye et de l’Azawad, ainsi que la question du terrorisme islamiste à l’échelle internationale. La première levée historique du drapeau kabyle a également été abordée.

Le Gouvernement Provisoire tient à dénoncer tous ceux qui, avec le pouvoir algérien ou son opposition, tentent d’entraîner les Kabyles dans des marches totalement contraires aux intérêts de liberté de la Kabylie. Les seules marches dignes d’intérêt pour les citoyens kabyles sont celles qui ont pour objectifs d’arracher le droit de la Kabylie à son émancipation définitive de la tutelle coloniale algérienne.

Ceux qui, au nom d’une pseudo-opposition, s’agitent pour convaincre les Kabyles de revenir dans le giron algérien feraient mieux de dénoncer les manœuvres actuelles du pouvoir pour monter des localités contre d’autres dans le but d’abriter de chimériques futures « wilayas déléguées ». Ainsi par exemple, il essaie de dresser les villes d’Iâezzugen et d’Azeffun l’une contre l’autre. La guerre n’aura pas lieu car les stratèges du DRS n’ont aucun intérêt à démultiplier les départements de la Kabylie pour faire croire qu’elle n’est pas aussi grande et aussi peuplée qu’elle l’est dans la réalité. La Kabylie n’aspire qu’à sa liberté et à la récupération de tous ses territoires affectés depuis quelques décennies à des entités administratives dans lesquelles les Kabyles se retrouvent minoritaires afin d’y être fragilisés et y être plus facilement « arabisables ». Boumerdes, Bordj Bou Arreridj et Sétif, sont kabyles et doivent retrouver, avec l’Ouest djidjillien leur berceau ancestral. D’ailleurs, un recensement des localités kabyles sera bientôt mis en ligne sur les sites proches de l’Anavad .

L’Anavad salue les efforts permanents du MAK et de son encadrement, à sa tête M. Bouaziz Ait Chebbib, pour défendre sur le terrain le droit du peuple kabyle à son autodétermination. Il enregistre avec satisfaction la mise sur pied d’une Commission de réflexion sur les réformes organiques et statutaires du Mouvement en vue de son troisième congrès qui aura lieu dans moins d’un an.

Il salue, dans le même élan, la FIDEK et ceux qui y cotisent pour financer le combat de la Kabylie pour son indépendance. Il appelle ceux qui veulent joindre leurs efforts au sein de cette Fondation à s’y engager.

Sur le plan international, l’Anavad considère que les Amazighs de Libye sont mûrs pour édifier leur propre Etat sur les ruines du régime de Kadhafi. Il appelle la communauté internationale à les aider dans ce sens ne serait-ce que pour mieux lutter contre la nébuleuse dite de l’Etat Islamique dans cette partie du monde.

L’Anavad interpelle la France sur sa stratégie au Mali où elle tente de réduire le MNLA pour empêcher le peuple touareg d’accéder à son indépendance.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle s’inquiète de la montée du terrorisme islamiste dans le monde occidental où, de l’Amérique du Nord aux pays européens, les attentats meurtriers se sont dramatiquement multipliés ces derniers temps. L’Anavad rappelle que seules la fermeté et l’intransigeance sur les lois et les principes culturels de chaque pays concerné sont en mesure de les prémunir contre une terreur qui vise leur reddition et leur dépersonnalisation au nom de l’islam.

Au niveau de l’Anavad, l’opération du drapeau kabyle touche à sa fin. L’acte final sera marqué par la levée du drapeau kabyle (asveddi n wanayaqvayli) en Kabylie et à travers le monde, le même jour à une date convenue avec les instances du MAK et qui sera rendue publique dans une semaine.

22/02/2015
Pour le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil
M. Makhlouf IDRI, Porte-parole du Gouvernement






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu