Communiqué de l'Anavad (GPK) à l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle,

21/02/2015 - 18:21

DIASPORA (SIWEL) - A l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle, l'Anavad par l'intermédiaire de son ministre de la culture et de la langue kabyles, Gaya Izennaxen a rendu public un communiqué que Siwel publie dans son intégralité dans ses deux versions: kabyle et française.


Communiqué  de l'Anavad (GPK)   à l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle,
Alɣu


I lmend n was amḍal (mondial) n tmeslayt n tyemmat, wagi d ALΓU i d yessuffeɣ Unavad Aqvayli , iwakken ad d iger tiɣri ara d isekkenen zzur i d yersen ɣef tutlayt taqvaylit.

Acku ar assa, Taqvaylit mazal it tetwaḍeref di tmurt is, ar assa aɣref aqvayli yetwakkes as ula d azref s wayes ara yesselḥuy akw lecɣwal is n yal ass s tmestlayt is, deg ayen yeɛnan tadbelt (administration).

Aḥucu n tutlayt taqvaylit, yekka d sɣur tameḥarsa (colonialisme) d war yiri (racisme) n wid inevḍen (gouverner) Lzzayer.
Cwi kan imi d vegsen yeqvayliyen akken ad ecen akin tineṭagin "attaques"agi n yal as i d yekkan sɣur udabu azzayri.
Am yal ass, amma di lmend n was amḍal n tmeslayt n tyemmat, Aneɣlaf aqvayli n yedles d tutlayt taqvaylit yevɣa ad yer tajmilt i tid d wid akw i yetmahalen iwakken ad tidir teqvaylit, d tutlayt i yezegren igimayen (millénaires) ar assa mazal i t TELLA.

Di tazwara ad yer tajmilt i tulawin tiqvayliyin, imi seg ukud uqbir armi d assa; nitenti zgant sseftint tamusni d tusna n yedles aqvayli; ad yer tajmilt i tmedyazin d imedyazen, i wid i d tid d i ḥekkun si tsuta "génération" ar tayeḍ timucuha, inzan, timseɛraq i ɣer icud yedles nneɣ isi nejren tidmi "pensée" nneɣ neqqim kan d IQVAYLIYEN; i yemusnawen i yesseftin tutlayt taqvaylit, i t yezrin i tsutwin (générations); i Talsa "l'humanité"sumata.

Assa nezmer ad d nini d abrid agi i wwin s izik yeqvayliyen i ten yessawḍen akken si Tasuta ar tayeḍ rran taqvaylit treqq amzun d asɣun (bijou).

Am akken diɣen ad yer tajmilt i yenaẓuren, i Yemusa n Tdukkliwin, i wid ak i yemahlen i wid mazal la tmahalen i welmud (enseignement) d usefti n tutlayt nneɣ ifazen ger akw tutlayin!

Aneɣlaf aqvayli n yedles d tutlayt taqvaylit yevɣa ad yer tajmilt i yenagmayen i mazal iten tmahalen d imeturfiyen imi xeddmen d iteswiɛt n ddiq, kkaten akken ad refden tutlayt taqvaylit nnig iɣalen n sen yerna s zzux ak tfentazit iwakken ad ttuneḥsav s wudem n izerfan is, isɣi d lḥerma i tuklal.

Mas Gaya IZENAXXEN deg Aɣlif is n Unavad Aqvayli, ad inadi akken ad d yejmeɛ illalen n tedrimt iwakken ad tifsus tɛekkemt ɣef wid yetmahalen, ad ceɣlen kan deg ayagi, nebla ma γerresen "sacrifier"iman n sen neɣ tiwaculin n sen
Atan la yexeddemn akken ad d isved takebbanit ara d ijemɛen cwit n tedrimt.

Aneɣlaf aqvayli yegre-d tiɣri ar Tisuda "instances" Timagralin "internationales, degsent Amaray "Secrétaire"Amatu "Général n ONU ak d Unemhal "Directeur"n UNESCO akken ad d rren ddehn nsen ar udabu azzayri akken ad ḥetmen fell as ad yeḥves tasertit is i si yetnadi ad iveddel aẓar ak d yiri i yeqvayliyen akken ad ten yer d aɛraven.

Communiqué

A l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle, l'Anavad rappelle que le kabyle est toujours occulté en tant que langue maternelle et que le peuple kabyle en est privé dans sa vie administrative. C'est là, un déni de langue qui cache un déni d'existence au nom du colonialisme et du racisme de ceux qui gouvernent l'Algérie.
Heureusement que l'esprit de résistance de la Kabylie contre les assauts quotidiens, du pouvoir algérien pour la dépersonnaliser, échouent toujours.

Le Ministre kabyle de la culture et de la langue tient à saluer toutes celles et tous ceux qui consciemment ou non activent pour faire vivre une langue que des millénaires n'ont pas réussi à éteindre.

Il rend ainsi hommage en premiers lieu à la femme kabyle qui, à travers les âges et les vicissitudes du temps, a toujours su préserver ce trésor linguistique qui fait l'essentiel de la personnalité kabyle. Il rend hommage à toutes ces poétesses et ces poètes, ces conteurs et ces sages qui n'ont cessé, depuis la nuit des temps, de transmettre et de renouveler la langue kabyle pour en faire un véritable joyau exprimant ce que nous sommes aujourd'hui.

Il rend hommage aux artistes, au mouvement associatif et à toutes les personnes qui ont travaillé et travaillent toujours pour l'enseignement et le développement de cette langue d'une exceptionnelle beauté.

Le ministre kabyle de la culture et de la langue salue tous les chercheurs qui œuvrent, souvent dans l'anonymat, pour lui donner la dimension et le respect qui lui reviennent de droit.

M. Gaya Izennaxen rappelle que son ministère au sein de l’Anavad Aqvayli, se donne pour mission de collecter des moyens financiers pour soutenir leur travail si dur. Une équipe de collecteurs de fonds est en chantier.

Le Ministre kabyle appelle les instances internationales, notamment le Secrétaire Général de l'ONU ainsi que le Directeur de l'UNESCO à veiller à ce que le pouvoir algérien arrête sa politique d'arabisation de la Kabylie.



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu