Chasse à l'outarde et à la gazelle en Algérie : les émirs braconniers achètent le silence des autorités

21/01/2013 - 16:45

EL BAYADH (SIWEL) — Le braconnage de l’outarde et la chasse effrénée à la gazelle dans le sud algérien continue malgré les multiples dénonciations par la société civile. L’Emir et des princes Qataris, sans oublier les Saoudiens, séjournent plusieurs fois par an en Algérie, afin de s’adonner à leur loisir, avec, bien entendu, la complicité du pouvoir de Bouteflika.


Silence du pouvoir devant le massacre de l'outarde et de la gazelle par les émirs braconniers dans le désert algérien. PH/DR
Silence du pouvoir devant le massacre de l'outarde et de la gazelle par les émirs braconniers dans le désert algérien. PH/DR
La semaine passée, l’émir du Qatar, Khalifa Ben Hamad Al Thani, venu en voyage privé, à El Bayadh, a passé trois jours au sud de la wilaya, dans la commune de Sidi Ouled El Hadj. Après plusieurs heures de braconnage et de chasse, l’émir, a offert un don de plusieurs millions de dollars au wali de la région pour y construire un hôpital pour cancéreux, d’une capacité de 30 lits. Cet hôpital sera construit sur la route menant du chef-lieu de la wilaya vers l’aéroport de la ville.

Ce don, très apprécié, de l’émir se voulait aussi une récompense pour lui avoir permis de passer trois jours en plein désert et s’adonner à son loisir préféré, la chasse à la gazelle et à l’outarde.

aai/wbw
SIWEL 211645 JAN 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu