« Chacun d’entre nous doit prendre ses responsabilités et faire avancer la cause »

08/08/2016 - 23:03

PARIS (SIWEL) — Dans un message plein d'espoir et de conviction, une militante de la cause kabyle s'adresse aux femmes et hommes kabyles des 4 coins de la planète pour les appeler à s'unir et « tout mettre en oeuvre pour réhabiliter une Kabylie libre ». Ci-dessous l'appel de Sabrina L. dans son intégralité.


Le temps de ne plus renoncer à notre indépendance est arrivé. Ne nous laissons plus faire ni intimider par quelconque pouvoir que ce soit. Faisons valoir nos droits et portons au plus haut nos valeurs. Prenons exemple sur ces peuples qui se battent chaque jour pour préserver leur existence et leur liberté.

J’ai lu ou entendu beaucoup trop de fois que les Kabyles n’existaient pas, que nous avions été inventés par certains pays afin de diviser l’Algérie et la mener à sa ruine. Mais c’est elle-même qui se pousse à sa propre perte. Nier notre existence est la seule arme de ces ignorants qui se renient eux-mêmes. Mais à leur grand désespoir, et pour ma plus grande joie, je suis ravie de pouvoir leur confirmer que nous existons bel et bien. Des scientifiques retrouvent notre trace depuis l’air du paléolithique, soit il y a 15 000 ans. Nous étions donc là il y a fort longtemps et il y a fort à parier que nous serons là jusqu’à la fin des temps. Toutefois, notre réussite ne tient qu’à notre unité et notre rage de vivre en hommes et femmes libres, à croire en notre terre et ses ressources.

Certains sont apeurés par l’idée de l’indépendance, car pensant que la Kabylie n’a pas assez de richesses pour assurer son développement et sa pérennité économique. Mais ceux-là se fourvoient. Cette terre regorge de ressources naturelles qui, pour le moment sont « pillées » et profitent au mafieux gouvernement algérien. De plus, n’oublions pas que ce qui fait l’essentiel de la richesse d’un État, c’est le génie de son peuple et de ce côté-là, il ne faut surtout pas s’en faire. Beaucoup trop d’intellectuels et autres artistes ont fui, car oppressés et menacés par le gouvernement algérien.

Nous sommes un peuple d’intelligence. Pour plus de convictions, rappelons un modèle qui fonctionne et donne espoir. Qu’auraient dû dire les Juifs en découvrant Israël, terre aride et désertique ? Voyez comment, avec le seul génie de l’Homme, ils sont arrivés à en faire une puissance développée. Parce qu'ultra déterminés. Rien ne peut entraver la volonté de l’homme qui se bat pour la survie de son peuple.

Nous ne pouvons plus subir le joug du colonialisme, nous avons déjà subi celui de la France. Maintenant, c'est le pouvoir algérien qui se complaît à nous maintenir dans la dépendance, la détresse et la répression, mais nous n’avons plus peur de lui faire front. Facile à dire me direz-vous. Non la tâche ne sera pas aisée. Cela nous en sommes certains et nous devrons déployer tous les moyens possibles et inimaginables pour y arriver. Un seul but, notre liberté. Nous en avons déjà payé le prix par nos morts. J’aimerais dire que cela n’arrivera plus, mais je ne veux pas être dans le mensonge. C’est pour cela que nous devons continuer, car même sans rien faire, nous sommes coupables de... notre kabylité tout simplement.

Nous avançons à grand pas avec la création du MAK en 2001, et de l’Anavad en 2010. La grandiose réussite du 3e congrès du MAK le 26 février, les grandes marches du 20 avril 2016 en Kabylie, celle du 17 avril à Paris, le succès de la célébration de la Journée de Nation Kabylie partout en Kabylie, la détermination des militants devant les intimidations de la police algérienne sont autant de faits qui ont eu lieu en 2016 et qui doivent nous donner encore plus de courage et d’envie de nous battre jusqu’au bout. L’indépendance n’est plus un mirage. Celle-ci est bien plus proche que ce que nous pensons.

Sachons nous tourner vers les bons alliés et ne prenons jamais rien comme acquis. Méfions-nous de cette France et de cette Europe qui déjeunent à la même table que le gouvernement algérien, et ce, par intérêt. Cette même France qui de par sa colonisation, nous a sauvagement donnés en pâture à l’Algérie, qu’elle a créé de toute pièce en 1839. C’est là que nous avons perdu notre indépendance que nous avions su conserver jusqu’en 1857. Nous avons été les plus courageux combattants afin de faire fuir le colon français et cette Algérie préfabriquée n’a pas eu la décence de nous rendre notre dû, une chose simple pourtant : notre liberté, si chère à nos yeux.

Mettons absolument tout en œuvre pour réhabiliter cette Kabylie libre. Remettons en place tous ses principes de liberté et rendons-lui sa splendeur d’antan. Nous ne devrons reculer devant rien, peu importe le danger et nous savons que le chemin sera long et périlleux. Il est l’heure de prouver notre bravoure et notre courage légendaires. Chacun d’entre nous doit prendre ses responsabilités et faire avancer la cause. Ne laissons pas nos morts avoir péri en vain. Pour leur mémoire et pour l’avenir de notre peuple nous devons agir sans plus attendre.

Sabrina L.
SIWEL 082321 AOU 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu