Catalogne: la Kabylie, invitée d'honneur à Barcelone

08/09/2015 - 13:43

BARCELONE (SIWEL) — Dimanche 06 septembre 2015, à Barcelone, se tenait une rencontre organisée par l’Assemblée nationale catalane (ANC) autour du thème « pour l’éducation et la Culture dans la république catalane ». A travers son unique représentant légitime, le MAK, la Kabylie était à l’honneur via une des représentantes du mouvement Kabyliste, en l’occurrence Mme Soraya Sough, conseillère auprès du président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie. Cette dernière a été vivement sollicitée par les membres de l’Assemblée Nationale Catalane pour lire en « Tamazight » la déclaration de l’assemblée nationale catalane relative au domaine de l’éducation, de la langue et de la culture dans le cadre de la future république Catalane.


Mme Soraya Sough, conseillère auprès du président du MAK à Barcelone à l'occasion de la rencontre organisée par l'Assemblée nationale catalane sur le rôle de l'éducation et de la culture dans la république catalane (PH/DR)
Mme Soraya Sough, conseillère auprès du président du MAK à Barcelone à l'occasion de la rencontre organisée par l'Assemblée nationale catalane sur le rôle de l'éducation et de la culture dans la république catalane (PH/DR)
La rencontre organisée par l’ANC a eu lieu dans l’une des banlieues de Barcelone les plus peuplées par diverses populations d’origine étrangère, dont des populations originaires du Rif et de Kabylie. Les Rifains étant plus nombreux que les kabyles en Catalogne, les organisateurs avaient fait traduire la déclaration sanctionnant cette rencontre sur l’éducation et la culture en rifain, croyant ainsi avoir traduire le dit texte en « Tamazight ». Et c’est là que la réalité rattrape la fiction car la représentante du MAK étant kabyle, sa langue est le Kabyle et non pas le Rifain…

Mais alors, « Tamazight », c’est quoi comme langue ? Eh bien, à l’épreuve du terrain et en cette occasion où il est demandé à une kabyle de s’exprimer en rifain, Tamazight s’est publiquement avérée comme étant une langue virtuelle qui ne compte aucun locuteur car la langue « Tamazight » est un concept politique trompeur qui ne répond à aucune réalité car dans la réalité, il y a la langue Rifaine, la langue Kabyle, la langue Tamashek, la langue Tachelhit, la langue Chaoui…qui sont toutes des langues amazighes mais qui ne constituent en aucune façon une même et unique langue « Tamazight ».

Finalement, la déclaration de l’assemblée nationale catalane relative au domaine de l’éducation, de la langue et de la culture dans le cadre de la future république Catalane a été lue en kabyle par Mme Soraya Sough, et ce d’autant plus qu’il ne se trouvait pas de représentant du peuple rifain à cet événement pour s'exprimer en langue rifaine.

Au cours de son allocution lors de cet évènement, Mme Sough a fortement retenu l’attention des participants qui ont été émus par le récit du long et douloureux drame du peuple kabyle qui agonise dans l’indifférence générale du monde entier.

Enfin, il est à noter que le MAK a été programmé dans plusieurs cercles de conférences dans le cadre d’une sensibilisation de la Catalogne afin d’insuffler une dynamique de solidarité avec le peuple kabyle, notamment sous la forme de projet de coopération internationale avec la Kabylie.

cdb,
SIWEL 081343 SEP 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu