Cas de rage dans la région de Tuviret

04/01/2012 - 13:00

SAHARIDJ (SIWEL) — Un cas de rage a été décelé dans la région de Tuviret depuis le mois de décembre. L'animal, un chien errant a été abattu après qu'il eût mordu 4 personnes.


Chiens errants en Kabylie (PHOTO: OX/ Siwel)
Chiens errants en Kabylie (PHOTO: OX/ Siwel)
La présence du virus de la rage a été confirmée par le bureau d’hygiène communal (BHC) qui détient un certificat établi par un vétérinaire qui a procédé à l'examen du cadavre de l'animal. L'animal incriminé aurait contaminé plus d'une dizaine d'autres chiens errants au cours d'une bataille. Ces derniers continueraient d'errer dans la région.

Suite à cette découverte, l'APC de Saharidj a porté à connaissance du public qu'elle comptait mener une campagne d'abbatage des animaux errants, appelant les propriétaires de chiens à les tenir attachés pour éviter des abbatages par erreur. Le document arrêtait la date de démarrage de cette campagne d’abattage au 26 décembre passé.

A ce jour, rien n’a encore été entrepris pour éliminer les chiens entrés en contact direct avec leur congénère porteur du virus de la rage. Le responsable du BHC placé directement sous l’autorité du président de l’APC, affirme ignorer tout des suites de l’arrêté d’abattage signé par le Président de l'APC. Aucune opération n’a été déclenchée jusqu’à maintenant.

L'hygiène publique constitue un sérieux problème en Kabylie avec entre autre une prolifération de décharges et dépotoirs sauvages et un non respect de la chaîne alimentaire qui reste difficile à contrôler faute de moyens matériels et financiers.

cc
SIWEL 041300 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche