Cap sur l'indépendance de la Kabylie (retour sur la conférence du Président de l'Anavad à Marseille)

30/11/2016 - 21:16

MARSEILLE (SIWEL) — Le Président de l'Anavad, mass Ferhat Mehenni, a honoré de sa présence la communauté kabyle de Marseille lors de la conférence-débat organisée le samedi 26 novembre sous le thème : "Le Mouvement Indépendantiste Kabyle." L'occasion pour le Président de revenir sur des pans essentiels qui ont marqué l'Histoire de la Kabylie et de son peuple.


Depuis l'antiquité à nos jours, la Kabylie a toujours eu une position de pivot dans le destin de la Méditerranée et de l'Afrique du Nord. Sa personnalité, sa culture, ses valeurs, et sa vision politique et sociale, ont à travers les siècles fait de cette terre une destinée de démocratie et de liberté que d'autres expériences de part le monde n'ont rien à lui envier. Cet héritage de destin a fait que la Kabylie a toujours été une entité indépendante qui a su être généreuse dans de multiples situations historiques. Jusqu'à la lutte pour l'indépendance de l'Algérie, le lourd sacrifice de ses enfants témoigne de sa disponibilité à toujours préserver sa liberté.

La déception de la Kabylie est grande devant le déni d'une Algérie officielle qui s'est révélée en ennemie devant l'élan du peuple kabyle. La guerre de 1963, le long cheminement de la lutte identitaire qui culmine avec les événements de 1980 et ceux de 2001 en passant par l'assassinat de Matoub Lounes, voilà ce qui a fait du combat de la Kabylie sa destinée ultime d'une nation en quête de son indépendance. Le Président de l'Anavad, avec le courage et la verve qu'on lui connaît, invite l'ensemble du peuple kabyle à une saine détermination à, non seulement assumer ce glorieux héritage de notre combat mais plus encore à l'homologuer et à l'actualiser en assumant pleinement le mot d'ordre de l'indépendance de la Kabylie.

Depuis l'appel à l'autonomie de la Kabylie en 2001 à la formation du gouvernement provisoire en 2010, la Kabylie a fait du chemin et le combat a mûrit. Les dernières manifestations et marches organisées par le Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie ont gagné l'adhésion des masses populaires. Après avoir rappelé les événements de 2001 et leur portée, le Président dira entre autre : "Le printemps noir n'est rien d'autre que l'affirmation de l'indépendantisme de la Kabylie... La marche du 14 juin est un événement fondamental, je dirais même refondateur de l'Etat Kabyle... Nous avons repris la renaissance, la reconstruction d'un espoir d'une Kabylie indépendante. Petit à petit nous y sommes parvenus, nous sommes partis d'une autonomie et en arrivant au gouvernement provisoire, puis au droit à l'autodétermination, aujourd'hui nous passons à l'indépendance ! Il est temps de le dire, les blés sont mûrs, il est temps que nous pensions à la moisson."

Abordant la question de la violence et de la répression que les services algériens exercent sur la société kabyle et particulièrement sur les militants souverainistes, le Président examine cet écueil devant la marche de la Kabylie vers son indépendance en dénonçant et en condamnant avec énergie la lâcheté d'un pouvoir qui n'a d'argument que la violence. C'est son habitude et c'est sa nature. Concomitamment, certains acteurs politiques font dans la surenchère en distillant sournoisement de la psychose à tout va, relayant ainsi le cynisme du pouvoir tout en escomptant une hypothétique paralysie du mouvement. "J'entends des voix dire attention ! C'est la guerre civile, c'est la violence !... C'est-à-dire qu'on légitime que les autres usent de la violence contre les kabyles et on n'accepte pas que les kabyles puissent se défendre. La Kabylie est le pays des héros, du courage, de la dignité... On ne peut pas accepter de vivre indignement, nous ne pouvons accepter de vivre sous le joug des autres... Ceux qui font peur aux militants du MAK qui se battent pour l'indépendance de la Kabylie, font le jeu du pouvoir algérien. On n'est pas des peureux mais nous ne sommes pas des violents..."

La Kabylie est sur le chemin de l'indépendance. Son engagement et son combat sont fondés sur la raison et l'intelligence. Ses aspirations sont la paix, la justice et la prospérité de concert avec les peuples qui luttent pour leur liberté.


L'Hymne National Kabyle, moment émouvant
L'Hymne National Kabyle, moment émouvant
Noria
SIWEL 302116 NOV 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche