CONTRIBUTION/ Quelques vérités historiques sur le village Zarzara aux At Yiraten

02/11/2013 - 16:56

AT-YIRATEN (SIWEL) — Dans cette contribution, Azwaw, B traite d'un sujet historique en relation avec la région des At Yiraten et le village Zarzara, occupée par des étrangers à la région.


Zarzara, occupée par des étrangers à al région. PH/DR
Zarzara, occupée par des étrangers à al région. PH/DR
Par: Azwaw B

Ɛadni, un des villages de la confédération des At Yirathen, existait déjà au 13e siècle puisque Ibn Xaldoun a déjà dit que lala Chemsi, une femme qui a dirigé la tribu était issue de ce village.
Si Ammar Boukhtouche Seghir dont voici un fragment de l’histoire de cette famille qui a régné plusieurs siècles en Kabylie. En 1618 Ahmed Oulkadi, sultan de Koukou fut mit à mort par son frère qui prend le pouvoir, la femme du défunt a prit la fuite vers Tunis dirigé a l’époque par le royaume des hafsides où la femme de Si Ahmed avait ses parents. La femme était enceinte elle mit au monde un fils qui s’appelle Ahmed Tounsi Ben Amar Oulkadi Ait Voukhtouche (les hommes à la flèche). Vers 1632 quand il a atteint la puberté, ses oncles maternelle lui donne une petite armée avec laquelle il marcha vers la Kabylie. Il réussit facilement a renversé l’usurpateur grâce au puissant parti conservé dans la région.
Ahmed Tounsi ne retournera pas à Koukou de peur de vengeance mais il a édifié son siège à Awrir dans les At Ɣubri avec une autre résidence justement à ƐADNI au lieu dit Taksaft aujourd’hui, hélas, devenue Zerzara. On appelle le barrage aujourd’hui Taksefet ce qui est complètement faux, le barrage est sur le lieu appelé Tahmamt ƐADNI, terre très fertile qui appartenait à cette famille.

Ahmed Tounsi a aussi une autre résidence à Tamgout des At ǦENAḌ chez les At wana dans Assif El HamMam. Un des fils de si Ahmed Tounsi se sépara de lui pour avoir violé son Ɛnaya. Ce fils s’appelle Ourekhou qui alla s’installer à Feniɛa (dont je n’arrive pas a situé en Kabylie), il donna naissance à Sof Oufella.
Un autre fils de Si Ahmed Tounsi nommé si ALI lui succéda en 1696 et fut le chef du Sof Bouda du coté de Assif El Hammam et toute la vallée d’Amraoua.

Depuis ces temps, hélas, dans chaque village kabyle on a hérité des Sofs qui sont a l’origine de toute les guerres civile entre les kabyles et que les français maudit ont merveilleusement exploité et parfois des familles exterminées.
Depuis la création de ces Sofs, la famille At El Qadi a commencé à perdre peu a peu de son influence puisque son territoire est divisé et les guerres civiles faisaient rage entre les sofs.

Au même moment les Turcs cherchaient l’établissement des garnisons en Kabylie et c’est là qu’on va voir le rôle joué par les At El Qadi dans l’établissement des Turcs en Kabylie parfois ils sont leur alliés et d’autre leurs farouches ennemis.

A. B
SIWEL 02 1656 NOV 13






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu