CAN 2015 : les « arabes » éliminés par les « africains »

03/02/2015 - 14:43

(SIWEL) — L’Etat algérien a trouvé dans la religion et le football, deux drogues hyper puissantes qui ont le pouvoir illimité d’anesthésier les cœurs et les esprits. La religion et le football sont tellement imbriquées l’une dans l’autre en Algérie que les joueurs de l’équipe nationale algérienne se mettent à faire la prière sur la pelouse pour montrer au brave peuple qu’ils sont eux aussi intoxiqué à la même drogue. Seulement, malgré les efforts colossaux de l’Etat algérien pour réussir une intoxication globale, certains, ne fêtent pas la victoire des « fennecs » mais…leur défaite !



Rappelons au passage, que les vrais fennecs, sont en train de se faire décimer par les « frères arabes » du Moyen-Orient dans le sud algérien, avec la bénédiction des autorités algériennes et sous la protection de la gendarmerie algérienne.

Quant aux faux fennecs, déjà sur les réseaux sociaux, avant le match qui devait opposer les « arabes » aux « africains », des affiches circulaient pour appeler tous les amazighs à supporter la côte d’Ivoire contre l’Algérie…la raison en est simple : l’Algérie se targue régulièrement de représenter les pays « arabes ». En toute logique, les peuples africains supportent donc les équipes africaines contre les intrus « arabes » de la Coupe d’Afrique des nations, qui est, comme son nom l’indique, une compétition mettant en scène des nations africaines et non pas arabes. Le même sort avait été réservé à la Tunisie, éliminée elle aussi par les authentiques africains.

En Kabylie, dans le village historique d’At-Ouabane, les supporters des équipes authentiquement africaines ont laissé éclater leur joie de voir les représentants « arabes » éliminés de la Coupe d’Afrique des Nations. Notre confrère Kabylie-Actualité a publié une Vidéo où les jeunes d’At Ouabane sont sortis défiler sous les slogans « Les arabes BARRA » et « Corrigez l’Histoire, l’Algérie n’est pas arabe »

Les deux pays qui se disent « arabes », l’Algérie et la Tunisie, sont perçues comme des « travestis » qui se sont introduits comme des intrus dans la coupe d’Afrique des Nations. C’est avec bonheur que les authentiques africains ont été soulagé de voir les deux « intrus » éliminés par la Côte d’Ivoire et la Guinée Equatoriale : Deux nations africaines, fières de leur africanité et qui ne se revendiquent pas de l’identité de leurs colons, contrairement à l’Algérie et la Tunisie.

maa,
SIWEL 031443 FEV 15





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu