Bureau Exécutif du Conseil Régional MAK de Boumerdès -Tizi-Ouzou : Cap sur le pré-congrès et les perspectives

01/10/2015 - 19:10

TIZI WEZZU (SIWEL) — Après la réunion du Bureau régional de Vgayet- Sétif- Bordj-Bou-Arraredj - Djidjel qui s’est tenue, rappelons, la semaine dernière à Vgayet, c’est au tour du Bureau exécutif du Conseil régional de Boumerdes-Tizi Ouzou de se réunir, hier, sous la présidence de son premier responsable Mekdam Mehana, à l’effet de faire le point sur la situation qui prévaut en Kabylie et préparer le prés-congrès du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) pour les régions de Tizi-Ouzou - Boumerdès ainsi que les perspectives.


C’est dans ce sens que les participants à cette réunion, après réflexion et concertation, ont arrêté les décisions ci-après :

1- Commémoration de la journée du 2 Novembre, consacrée, devons-nous rappeler, « journée de l’Etudiant Kabyle ». Et à cet effet, le Bureau exécutif du Conseil régional de Boumerdes-Tizi Ouzou a appelé les citoyennes et citoyens kabyles à se recueillir sur la tombe de la première victime de l’islamisme terroriste, feu Kamel Amzal, assassiné le 2 novembre 1982 ;
2- Réunion de toutes les coordinations de la région Boumerdès et Tizi-Ouzou le samedi 17 octobre 2015 ;
3- Tenue du pré-congrès de la région Boumerdes-Tizi ouzou le 04 décembre de l’année en cours ;
4- Préparation de la marche de Yennayer 2016, événement marquant une autre avancée dans le combat du peuple kabyle. C’est aussi dans ce contexte qu’une série de meetings est inscrite à l’agenda du MAK.

Sur le plan politique, le bureau exécutif du conseil régional Boumerdès –Tizi-Ouzou appelle :

1- Au départ immédiat des forces militaires algériennes de la Kabylie où elles constituent une force d’occupation et source d’insécurité à travers ses « bavures » récurrentes ;

2- A la vigilance face à la politique de l’administration algérienne qui tente vainement d’opposer les villages kabyles les uns contre les autres pour mieux les asservir ;

3- Lance un appel fraternel aux « élus » du RCD et du FFS à rejeter les élections sénatoriales algériennes afin de ne pas servir de caution démocratique et kabyle à un régime oppresseur et foncièrement anti-kabyle ;

Sur le plan socio-économique, le Bureau exécutif du Conseil régional de Boumerdes-Tizi Ouzou dénonce la misère croissante et la politique d’appauvrissement menée par l’Etat algérien contre le peuple kabyle. La même instance du MAK estime qu’en en sus de la transformation des usines et des centres de formation en casernes militaires, la construction des prisons sur des terres agricoles, la prolifération des campements militaires à la place des infrastructures nécessaires au développement économique, l’application de la politique de la terre brûlée, la destruction de l’environnement et la politique de terreur qui vise entre autre à travers les kidnappings à faire fuir les investisseurs, le pouvoir algérien s’attaque frontalement à présent aux hommes d’affaires kabyles. Issad Rebrab en est le parfait exemple. Le crime de Lèse-majesté de Rebrab est l’investissement qu’il a effectué en Kabylie. A travers cet acharnement, les autorités algériennes veulent pousser le groupe Cévital à se délocaliser pour ainsi appauvrir davantage la Kabylie en jetant dans le chômage des milliers d’ouvriers.

Le Bureau exécutif du Conseil régional de Boumerdes-Tizi Ouzou appelle l’ensemble des citoyennes et citoyens kabyles à soutenir les investisseurs ayant la volonté et le désir d’investir en Kabylie et à mener une lutte continuelle contre le terrorisme bureaucratique qui les empêche d’apporter leur contribution à l’édification d’un avenir meilleur pour le pays kabyle.

cdb,
SIWEL 011910 OCT 15


Tags : congrès, Kabylie, MAK



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu