Bruxelles: Le président de l'Anavad (GPK) lève le drapeau Kabyle dans la capitale européenne

02/05/2015 - 21:23

BRUXELLES (SIWEL) — Le Kabyle où qu'il soit, il s'assume comme tel avec fierté.La diaspora Kabyle a montré une autre fois de plus que la Kabylie constitue une nation à part entière.

Le 30 avril 2015, Ferhat Mehenni, président de l'Anavad, a procédé au lever du drapeau kabyle à Bruxelles. Les kabyles résidant en Belgique ont été au RDV. L'événement a été historique du fait qu'il a eu lieu au cœur de l'Europe.

Cette action mémorable a été autorisée par les autorités concernées. Un autre pas est franchi dans l'internationalisation de la question kabyle.

Le drapeau kabyle est non seulement adopté mais il constitue désormais une autre étape historique dans le combat kabyle en devenant un facteur de rassemblement des forces vives de Kabylie.


Bruxelles:  Le président de l'Anavad (GPK) lève le drapeau Kabyle dans la capitale européenne
La nation kabyle s’est dotée d’un drapeau après une sélection et un vote de sa population et de sa diaspora. C’est un pas important, un acquis essentiel sur le chemin pour le recouvrement de sa liberté et de sa souveraineté perdues en 1857 lors de la bataille d’Icceriden (Larva n’At Yiraten) face aux troupes de conquête françaises. C’est la voie tracée vers la concrétisation d’un Etat libre et indépendant, aspiration de chaque peuple vers son autodétermination, ce droit légitimement reconnu dans le droit international et par les Nations Unies.

Les Kabyles de Belgique, en présence du président de l’ANAVAD, monsieur Ferhat Mehenni, ont levé leur drapeau kabyle devant la Commission européenne sur le Rond Point Robert Schuman à Bruxelles. Après le chant de l’hymne national kabyle la foule a répété et prêté le serment au drapeau de la nation kabyle, lu par le président du GPK (Gouvernement Provisoire kabyle) monsieur Ferhat Mehenni.

Le chemin et encore long, semé d’embûches et plein d’obstacles orchestrés par le pouvoir colonial d’Alger, cependant, la volonté et la détermination sont toujours présentes en Kabylie, aujourd’hui tout autant qu’hier, après avoir chassé le colonialisme français il en sera de même tôt ou tard pour ce colonialisme arabo-bâathiste raciste et anti-kabyle.

La levée de ce drapeau en face des bureaux des fonctionnaires de la Communauté européenne n’est pas à considérer comme un symbole mais bien comme un acte concret posé par les Kabyles militants engagés de Belgique envers la Kabylie pour internationaliser leur cause et pour la sortir hors de cet enfermement que veut lui conférer le pouvoir central d’Alger.

hc,
SIWEL 022123 MAI 15


Bruxelles:  Le président de l'Anavad (GPK) lève le drapeau Kabyle dans la capitale européenne

Bruxelles:  Le président de l'Anavad (GPK) lève le drapeau Kabyle dans la capitale européenne



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu