Boxe : Karim Achour, le guerrier kabyle garde son titre de champion de France

14/02/2015 - 23:51

LILLE (SIWEL) — Le boxeur Karim Achour, surnommé le "Guerrier kabyle", a réussi vendredi soir lors d’un gala de boxe face à Moez Fhima à Louvroil dans le Nord, à défendre pour la quatrième fois consécutive son 6ème titre de champion de France des poids moyens.


Le boxeur de Pont-Sainte-Maxence (Oise) a conservé son titre pour la sixième fois, vendredi soir tard à Louvroil (Nord) sur les terres du Nordiste d'origine tunisienne, Moez Fhima (33 ans ; 1,76 m ; 23 succès, dont 8 expéditifs, 2 nuls, 3 défaites).

Le combat par dérogation, accepté par Karim Achour (28 ans ; 18 victoires, dont 3 avant la limite, 3 nuls, 4 revers), a été serré, mais le guerrier kabyle a su démontrer qu'il règnait toujours sur l’échiquier national français des poids moyens.

Les deux hommes n'ayant pu se départager à l'issue des 10 rounds (95-94 en faveur d'Achour, 94-97 pour Fhima, 95-95 selon le troisième juge), le championnat s'est soldé par un match nul qui a profité au sextuple tenant du titre.

Le kabyle originaire d'Ighil Imula, le village de Ali Zamoum, 61ème champion de France, devra encore remettre son titre en jeu avant le 17 mai face à son challenger officiel, Jonathan Bertonnier, avant de se tourner vers l'Europe, puisqu'il est actuellement challengeur officiel au championnat de l'Union européenne dans sa catégorie. « Devenir champion d’Europe, c’est mon rêve. Je suis patient mais déterminé ».

Avant de se consacrer entièrement à la boxe, suite à son arrivée en France à l’âge de onze ans, Karim Achour pratiquait déjà un sport de combat en Kabylie, le Yoseikan Budo. Il est aujourd'hui titulaire d’une licence en STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) et d’un master d’entraînement sportif et handisport.

wbw
SIWEL 142351 FEV 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche