Bouteflika reconnait l'occupation de la Kabylie

25/12/2015 - 18:16

ALGER (SIWEL) — Par un incroyable lapsus, pour le moins révélateur, le président algérien Abdelaziz Bouteflika reconnait, dans sa lettre en hommage à Ait-Ahmed (sic!) que la Kabylie est occupée. Le lapsus révélateur qui s'est "miraculeusement" faufilé dans ladite lettre précise qu'Ait-Ahmed s'est tout aussi "miraculeusement évadé de la prison" ... de "l'occupant" ! or, la seule fois ou Ait Ahmed s'est enfui de prison c’était en 1966... il s'était évadé des geôles Algériennes !

Passages extrait de la publication de ladite lettre dans l'agence de presse algérienne (APS). Il est à noter que la lettre de Bouteflika en hommage à Ait-Ahmed ne figure pas sur le site officiel de la présidence de la république algérienne, celle-ci n'est que commentée par l'APS


Ce qu'il restait en 1846 de la Kabylie Indépendante avant son anexion à l'Algérie par la France coloniale (BNF)
Ce qu'il restait en 1846 de la Kabylie Indépendante avant son anexion à l'Algérie par la France coloniale (BNF)
Dans le message de condoléances adressé par le président algérien, Abdelaziz Bouteflika à la famille d'Ait Ahmed, il écrit "... Dirigeant historique du mouvement national et de la Révolution algérienne, le défunt intègre, à la fleur de l'âge, le Parti du peuple algérien (PPA) puis le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) où il perce rapidement en faisant preuve d'une intelligence vive et prompte et de beaucoup de bon sens, forçant ainsi l'admiration et le respect de ses compagnons qui se joignent à lui pour se frayer un chemin sur la voie de la libération, par la réflexion et la recherche des meilleures voies à même de lutter contre l'occupant", lit-on dans le message...

Puis, le président algérien rajoute :"Ce même occupant qui l'a persécuté, emprisonné et torturé sans pour autant entamer sa détermination et sa volonté à défendre sa cause juste. Il poursuit dans les geôles sa lutte acharnée, mû par une foi inébranlable en la justesse de sa cause et par un courage héroïque, jusqu'à ce qu'il parvienne miraculeusement à s'évader de prison"...

En effet, Ait Ahmed, avant de s'évader de la prison d'El Harrach, le 01/05/1966, était condamné à mort par le régime Algérien pour "rébellion Armée" et "séparatisme kabyle"... ainsi en parlant "d'occupant", le président algérien reconnaît que son régime est de nature "coloniale" en Kabylie, une terre effectivement occupée où Ait Ahmed avait organisé une insurrection armée du 29/09/1963 à son arrestation le 16/10/1964...Ainsi, la seule fois ou Ait Ahmed s'est enfui de prison c’était en 1966... il s'était évadé des geôles Algériennes .

Pour ceux qui ne savent pas encore que la Kabylie est sous occupation, la précision leur est apporté par le président de la république algérienne, en personne ... Abdelaziz Bouteflika

Citations extraites de " l'hommage de Bouteflika à Ait Ahmed ".

Il est à noter que la lettre de Bouteflika en hommage à Ait-Ahmed ne figure pas sur le site officiel de la présidence de la république algérienne, celle-ci n'est que commentée par l'APS

ygi,
SIWEL 251816 DEC 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu