Bouteflika a quitté le Val-de-Grâce pour l'hôpital des Invalides (Actualisé)

21/05/2013 - 23:31

PARIS (SIWEL) — Le président algérien Abdelaziz Bouteflika est sorti ce mardi de l'hôpital militaire du Val-de-Grâce et a été transféré "dans un établissement parisien du service de santé des Armées", a expliqué un porte-parole du service. Il serait atteint d'une paralysie faciale. Ce que les médecins présentent comme une atteinte de la motricité des muscles du visage.


Le pouvoir algérien prendra le temps nécessaire pour annoncer la mort de Bouteflika. PH/DR
Le pouvoir algérien prendra le temps nécessaire pour annoncer la mort de Bouteflika. PH/DR
Plutôt dans la journée, Le Parisien et L'Opinion avaient donné l'information en indiquant que le chef de l'Etat algérien avait été transféré dans un appartement de convalescence aux Invalides à Paris (VIIe), information qu'ils auraient eu auprès d'un membre du gouvernement français. Selon des informations, Bouteflika est atteint d'une paralysie faciale qui immobilise tous les muscles du visage.

Abdelaziz Bouteflika était hospitalisé en France depuis le 27 avril dernier, pour un accident cardio-vasculaire que son entourage a présenté comme un mini-AVC qui n'aura pas de lésions irréversibles sur le patient, mais depuis trois semaines, aucune information fiable n'est donnée à ce sujet.

C'est la quatrième fois depuis 2005, que le président algérien était hospitalisé en France. Ces derniers jours, le flou autour de l'état de santé du président algérien avait entraîné de nombreuses spéculations. A tel point que plusieurs journaux algériens, évoquant le possible "coma" d'Abdelaziz Bouteflika ont été censurés dans le pays. Malgré ce long séjour de Bouteflika dans un établissement hospitalier étranger, et de surcroit français, ses partisans et ses courtisans, appellent en chœur à un autre mandat.

wbw
SIWEL 212331 MAI 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche