Bouaziz Ait Chebib, président du MAK : « chaque été, la Kabylie est la cible d’incendies criminels»

09/08/2012 - 21:46

AT YIRATEN (SIWEL) — Sur invitation des militants de la coordination locale du Mouvement des At Yiraten, le président du MAK , M. Bouaziz Ait Chebib, accompagné de Boussaad Becha, membre du conseil national, s'est rendu dans la localité cet après midi (jeudi).


Bouaziz Ait Chebob, président du MAK. PH/DR
Bouaziz Ait Chebob, président du MAK. PH/DR
Lors de la rencontre avec les militants, le président du MAK a saisi l'occasion pour aborder plusieurs points.
En voici quelques extraits de sa communication:

Kidnapping d'un citoyen à Boghni

Sur ce point, le président du MAK a indiqué que le mouvement qu’il préside « exprime son soutien indéfectible à la famille de la victime et condamne avec la plus ferme des vigueurs la démission de l'Etat algérien et l'indifférence habituelle de ses service de sécurité plus enclin à sevir sauvagement contre les non-jeûneur que d'assurer la quiétude des citoyens. Le régime raciste a adopté cette politique de kidnapping pour faire fuir les investisseurs et affamer le peuple kabyle. Intraitable sur son honneur et sa dignité, le peuple kabyle est plus que jamais déterminé à triompher de tous les chantages exercés par le pouvoir et recouvrir sa souveraineté ».

Incendies qui ravagent la Kabylie

« A chaque été, la Kabylie est la cible d’incendies criminels visant à anéantir sa végétation et sa faune pour lesquelles beaucoup de pays l’envient. Le régime algérien doit être jugé pour ce crime prémédité contre le peuple kabyle. Cette politique de la terre brûlée reflète le caractère barbare de l'Etat algérien qui s'inscrit en porte-à-faux avec le monde civilisé. Au lieu de remplir leur mission qui consiste à assurer la sécurité du citoyen ; les militaires stationnés en surnombre en Kabylie recourent de façon systématiques à la pyromanie, sous le fallacieux prétexte de lutter contre les terroristes qui par ailleurs opèrent en toute impunité et en toute quiétude. Le peuple kabyle ne peut compter que sur son esprit de solidarité et son organisation ancestrale pour assurer sa propre sécurité et protéger son environnement contre un régime pyromane. Le combat pour notre existence en tant que peuple et nation est indissociable de la protection de notre environnement qui est partie intégrante de notre identité ».

Situation en Kabylie

« La situation en Kabylie va du mal en pis. En sus de la politique d’arabisation, de terreur et d’appauvrissement, l’administration algérienne persiste dans le déni identitaire en interdisant des prénoms amazighs. C’est une colonisation bien affirmée et assumée par l’Etat arabo-islamique d’Algérie ».
Le boycott médiatique que subit le MAK
« Le pouvoir croit pouvoir entraver et retarder l'avènement d'un état kabyle libre en imposant le boycott médiatique à tout ce qui est relatif au MAK. Cela dénote à quel point la peur a changé de camps. La presse algérienne, qui a failli à son devoir d'informer en boycottant nos activités porte atteinte à la liberté d'expression et d'opinion, et prête main forte à un régime totalitaire qui l'asservit au détriment des aspirations des peuples d'Algérie. Rien n'arrêtera le peuple kabyle dans sa quête de liberté ».

aai
SIWEL 9 246 août 12





Texte



Recherche

Dépêches en continu