SIWEL | Agence kabyle d'information

Bouaziz Ait Chebib : « le pouvoir veut entrainer le MAK dans la violence et ternir l’image du GPK à l’extérieur »

12/01/2012 - 15:06

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib a condamné jeudi 12 janvier l’empêchement de la manifestation de Yennayer initiée par son mouvement pour revendiquer l’autodétermination des Kabyles et soutenir les Amzighs de Libye.


M. Ait Chebib devant les marcheurs (PH/Siwel)
M. Ait Chebib devant les marcheurs (PH/Siwel)
Dans une déclaration à Siwel, M. Ait Chebib a précisé qu’« en déployant un dispositif répressif impressionnant pour empêcher la marche du MAK, il est clair que le régime est pris de panique devant la déferlante autonomiste ».

« Le MAK n'est pas tombé dans son piège. Le pouvoir tente à travers ses provocations d’entraîner notre mouvement dans la violence pour ternir l'image du GPK vis à vis de la communauté internationale. », a poursuivi le responsable du MAK ajoutant que « le principe d’autodétermination consacré par le deuxième congrès du MAK fait peur au pouvoir. L'action d'aujourd'hui a mis à nu le caractère totalitaire, raciste et anti-kabyle du régime d'Alger. La cause kabyle a bien marqué des points sur le plan international. »

Il a rendu hommage aux manifestants qui ont répondu à l'appel du MAK. « Par leur maturité politique, ils ont démontré que l'Etat algérien est un Etat voyou et que les Kabyles constituent un peuple civilisé. » a-t-il conclu

uz/bbi
SIWEL 121500 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu