Bouaziz Aït Chebib : « ceux qui disent que derrière le MAK c’est la France, le Maroc ou Israël n’ont aucun argument contre nous »

05/10/2011 - 12:42

PARIS (SIWEL) — Bouaziz Aït Chebib , membre de l’exécutif du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie a affirmé mardi qu’« il est universellement connu que les régimes totalitaires accusent les oppositions démocratiques d’intelligence avec l’étranger ».


Bouaziz Ait Chebib, secrétaire national à l'organique du MAK (Ph/YSN)
Bouaziz Ait Chebib, secrétaire national à l'organique du MAK (Ph/YSN)
S’exprimant dans un entretien accordé à Amazigh.blog.monde.fr, M. Aït Chebib a souligné que « le régime arabo-islamiste d'Alger, héritage néfaste de la colonisation, ne doit son maintien qu'au soutien actif de la France ».

« Il est assez drôle de nous entendre reprocher le soutien de la France quand on connait la puissance de la "politique arabe" de la France. », a-t-il dit, ajoutant que « l'Europe des Nations est lamentablement soumise aux pétrodollars des monarchies du Moyen-Orient qui, eux, alimentent et contrôlent les Etats arabes d'Afrique du Nord ».

Il a précisé que n’g[ ayant aucun argument en mesure de faire face à la justesse de [notre] combat, le pourvoir algérien et ses appendices à l’instar du Parti des Travailleurs accusent le MAK d'être téléguidé et financé par les forces étrangères, considérées comme hostiles à l'Algérie ]g.

« L’Etat algérien, maître dans l'art de la perversion, utilise l'argument d'un financement par le Maroc, et tout dernièrement par le CNT Libyen aussi. En ce qui concerne Israël et le Maroc, les raisons en sont évidentes: ils exploitent les sentiments irrationnels de haine pour ces deux pays qu'ils ont réussi à inculquer aux Algériens. », a expliqué M. Aït Chebib pour qui, la Kabylie, notamment à travers sa diaspora et l'action du MAK à l'étranger, « bénéficie de la sympathie des peuples d'Europe mais pas de celle des Etats ».

Pour ce cadre du MAK, « cette propagande ne peut pas prendre en Kabylie même si elle a bien pris ailleurs ». Il a souligné enfin que le MAK « n'a jamais eu de soutien financier ou logistique et personne n'ignore en Kabylie les conditions lamentables dans lesquelles [nous] menons [notre] combat ».

uz
SIWEL 051345 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche