Bouandès : Les forces de répression arrêtent une trentaine de manifestants à Boussellam

04/09/2013 - 14:58

BOUSSELLAM (SIWEL ) — Les forces de répression du régime algérien ont procédé, aujourd'hui, à l’arrestation de plusieurs manifestants de Boussellam, du côté de Bouandès, à Sétif.


Les gendarmes, une machine de guerre au service du régime criminel algérien. PH/DR
Les gendarmes, une machine de guerre au service du régime criminel algérien. PH/DR
Ce matin, les habitants du village de Bouzekout, commune de Boussellam, daira de Bouandès , dans la wilaya de Sétif ont précédé à la fermeture du siège de l’APC pour protester contre le laxisme de l’Exécutif qui oppose la sourde oreille à leur revendications légitimes.

Les protestataire exigent, une solution à la pénurie d’eau, le revêtement de la route qui demeure une piste impraticable, la réfection de l’école qui constitue un vrai danger pour les élèves suite au tremblement de terre qui a touché la région de Vgayet cet été. Le maire, au lieu de répondre aux doléances des citoyens, a fait appel aux escadrons de gendarmerie qui ont fait disperser, avec brutalité, les manifestants en recourant à la force et à la répression faisant plusieurs blessés et une trentaine d’arrestations.

Les membres du conseil régional du MAK de Sétif présents sur les lieux ont exprimé leur soutien aux citoyens réprimés et bafoués dans leurs droits élémentaires et condamnent avec la plus grande fermeté cette politique répressive et oppressive du régime raciste d’Alger. Ils exigent par ailleurs la libération immédiate des victimes. Une réunion des représentants des villages de la commune de Boussellam va se tenir ce soir pour organiser la riposte. A signaler que les villages kabyles de cette région se sont solidarisés avec les victimes dés les premières minutes de la répression.

dm
SIWEL 04 1458 SEP 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu