Bolivie : fin du conflit avec les Indiens autochtones d'Amazonie

25/10/2011 - 09:16

LA PAZ ( SIWEL) — Les autorités boliviennes ont conclu un accord mettant fin au mouvement de protestation mené depuis deux mois par des Indiens d'Amazonie opposés à un projet de route.


Un manifestant sur la place Murillo à La Paz (PHOTO: REUTERS)
Un manifestant sur la place Murillo à La Paz (PHOTO: REUTERS)
Le président Evo Morales a permis une résolution du conflit en accédant à la principale exigence des Indiens : l'annulation d'un projet routier devant relier deux provinces enclavées en traversant le territoire indigène du parc national Isiboro-Secure, dans le nord-est du pays.

Parmi les demandes des Indiens d'Amazonie figuraient également la fin des activités gazières dans le parc Aguaragüe, qui fournissent 80 % de la production nationale de gaz, la principale richesse du pays, des garanties sur la préservation de leur habitat ainsi que la réaffirmation de leur droit à vivre dans un milieu naturel préservé.

Près de 2 000 Indiens ont parcouru à pied 600 kilomètre et ont fait face à une violente tentative policière de dispersion qui a fait 74 blessés à Yucumo (nord-est), avant d'être accueillis en héros la semaine dernière par les habitants de La Paz.

Evo Morales a accepté de rencontrer des représentants des manifestants après avoir tenté, en vain, de négocier par l'intermédiaire de 11 ministres envoyés successivement à la rencontre des marcheurs. Depuis son arrivée au pouvoir en 2006, c'est la deuxième fois que le président bolivien est obligé de reculer sous la pression populaire. En décembre 2010, il avait annulé un décret sur la hausse des prix des carburants qui avait déclenché grèves et manifestations violentes.

cc
SIWEL 250916 OCT11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu