Belkhadem s'attaque au département d’État américain et à la France

17/02/2011 - 16:39

ALGER (SIWEL) — Le secrétaire général du FLN Abdelaziz Belkhadem, s’est attaqué hier au département d’État américain et à la France, suite aux recommandations de ces derniers aux services de sécurité algériens de faire preuve de retenue lors des manifestations.


Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du parti de l'alliance présidentielle, FLN          (Photo SIWEL)
Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du parti de l'alliance présidentielle, FLN (Photo SIWEL)
« Au lieu de nous donner des conseils, les américains et les occidentaux en général doivent eux-mêmes faire preuve de retenue », a affirmé M. Belkhadem lors d’un point de presse tenu au siège du Front de Libération Nationale (FLN) à Alger, ayant sanctionné la réunion des trois partis de l’alliance présidentielle dont il fait partie avec le Rassemblement National Démocratique (RND) du premier ministre Ahmed Ouyahia et le Mouvement pour la Société et la Paix (MSP) d'Aboudjerra Soltani.

« Je tiens à rappeler ce qui s’est passé il y a de cela quelques années à Los Angeles et le comportement raciste de la justice américaine. Ces événements ont mobilisé 4500 marines et plus de 22 000 policiers. Ce qui a causé la mort d’une centaine de personnes », a souligné Belkhadem.

En direction de l’Elysée, le SG du FLN et conseiller du président Bouteflika a rappelé les émeutes qui ont touché les banlieues françaises en novembre 2005 : « je dis à ceux qui veulent nous donner des conseils qu'en Algérie il n’y a eu aucune balle ni grenade lacrymogène tirée le 12 février dernier ».

ysn
SIWEL 171640 FEV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu