Barrages de police à l'entrée de Larev3a N At Iraten, le village de Tawrirt Muqran bouclé par la police algérienne

08/04/2016 - 10:45

LAREVƐA N AT IRATEN (SIWEL) — En prévision du meeting populaire que doit animer le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), aujourd'hui à 11h, dans le village de Tawrirt Moqran, à Larev3a N At Iraten, la police algérienne a dressé un barrage à l'entrée du village en question dans le but évident d’y arrêter les animateurs du meeting et en empêcher ainsi sa tenue.

La ville de Larev3a N At Iraten quant à elle est submergée par les controles de police qui fouillent systématiquement tous les véhicules passant par la ville, à la recherche de tracts du MAK et des drapeaux kabyles

Il n'y a pas que l'entrée du village qui soit bouclée par la police mais c'est carrément tout le village de Tawrirt Muqran qui est bouclé. La police algérienne s'est mobilisée pour barrer la route aux animateurs du meeting en plaçant des policiers au niveau de toutes les issues pouvant mener au village de Tawrirt Muqran.


Barrages de police à l'entrée de Larev3a N At Iraten, le village de Tawrirt Muqran bouclé par la police algérienne
Le Mouvement souverainiste kabyle est l'unique cible des forces algériennes de police et de gendarmerie en Kabylie.

La raison de cet acharnement réside dans le fait que le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) constitue désormais la seule et unique organisation politique qui refuse de se plier au dictât colonial arabo-islamique incarné par l'Etat algérien.

L' Etat colonial algérien cherche à isoler le MAK de la population kabyle en dressant systématiquement des barrages sur les routes menant aux lieux des meeting populaires publiquement annoncés par le Mouvement souverainiste.

Contacté par Siwel, le président du MAK, Boauziz Ait-Chebib, a assuré que "la police coloniale algérienne a beau être spécialisée dans le sabotage et la répression, elle ne connait pas le pays kabyle comme la connaissent ses enfants légitimes" ajoutant que "Le meeting va se tenir qu'ils le veuillent ou non, et quels que soient leur mobilisation répressive ".

Par ailleurs, malgré une présence policière envahissante, le village de Tawrirt Muqran n'a pas hésité a lancer un appel public (Tverreh tadart) pour annoncer le meeting du Mouvement souverainiste kabyle, défiant ainsi directement les forces répressives algériennes qui cherchent à empêcher ce meeting.

cdb/zp,
SIWEL 081045 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche