Azawad : les Etats-Unis désignent le MUJAO comme organisation terroriste (DoS)

07/12/2012 - 21:57

WASHINGTON (SIWEL) — Le Département d'Etat américain a déclaré vendredi que le Mouvement pour l'Unité et le Jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO), affilié à Al-Qaïda, ainsi que deux de ses dirigeants-fondateurs, le mauritanien Hamada Ould Khaïrou et le malien Ahmed Tilemsi, ont été ajoutés sur la blacklist américaine désignant les organisations terroristes et les terroristes internationaux.


Le mauritanien Hamada Ould Khaïrou, fondateur et chef du MUJAO. PH/DR
Le mauritanien Hamada Ould Khaïrou, fondateur et chef du MUJAO. PH/DR
Les Etats-Unis viennent ainsi d'imposer des sanctions contre l'un des groupes islamistes qui contrôle le nord du Mali et sème la terreur dans l'Azawad et deux de ses chefs terroristes.

En vertu du décret-loi (EO) 13224, tout avoir du MUJAO ou de ses responsables aux Etats-Unis est d'ores et déjà gelé, et les citoyens américains ont interdiction de procéder à quelconque transaction avec eux.

Selon le département d’Etat (DoS), Hamada Ould Khaïrou (Hamad el Khairy) et Ahmed Tilemsi (le chef militaire du MUJAO, alias Abderrahmane Ould Ameur ou Ahmed le malien) ont été impliqués dans des enlèvements contre rançon, ils auraient notamment participé au kidnapping de deux humanitaires espagnols et une italiennes dans le camp "Rabouni" de réfugiés sahraouis, près de Tindouf, dans le sud algérien, en octobre 2011. Les deux hommes auraient également été membres d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) avant d’assumer la direction du MUJAO.

Mercredi, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1267 (votée à l'unanimité le 15 octobre 1999) concernant Al-Qaida, les Talibans et les personnes et entités qui leur sont associées, avait déjà décrété des sanctions contre le MUJAO en tant que groupe lié à Al-Qaïda. Ce qui obligeait les pays membres de l'ONU à faire de même.

La liste terroriste de l'ONU exige que tous les Etats membres à mettre en œuvre un gel des avoirs, interdiction de voyager et un embargo sur les armes contre le MUJAO qui a pris le contrôle du nord du Mali au début de cette année avec des groupes islamistes d'Ansar Dine et AQMI (Al-Qaida au Maghreb islamique), et a contribué à imposer une forme sévère de la charia, la loi islamique.

Après ce désaveu cinglant au niveau international essuyé par le MUJAO, les Touaregs laïques regroupés au sein du MLNA (Mouvement national pour la libération de l'Azawad) apparaissent aujourd'hui comme les seuls interlocuteurs crédibles pour régler la crise du Sahel.

wbw
SIWEL 072157 DEC 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu