Attentat contre le wali de Médéa à Mezghena : un des policiers en faction sur le trajet du convoi officiel tué, deux autres bléssés

04/04/2013 - 14:28

MEZGHENA (SIWEL) — Une patrouille de policiers, en faction sur l’itinéraire que devait emprunter le wali (préfet) de Médéa, a été prise pour cible par un groupe « supposé » terroriste. Etant donné la nature maffieuse de l’Etat algérien, l’attentat est supposé terroriste car le terrorisme, toujours aussi résiduel depuis plus de 10 ans s’est, bien des fois, montré très utile au régime mafieux algérien.


Attentat terroriste ou règlement de comptes par terrorisme interposé.(PH/DR)
Attentat terroriste ou règlement de comptes par terrorisme interposé.(PH/DR)
C’est au cours du déplacement du wali qui se rendait à la ville de Tablat pour assister à la cérémonie de clôture d'un tournoi de football que les policiers, en faction sur la route de Mezghena, ont subi des tirs nourris. Un des policiers est mort sur le coup tandis que deux autres ont été grièvement blessés. Ils ont été transportés à l’hôpital de Tablat.

Le supposé groupe terroriste attendait visiblement le passage du wali de Médéa mais ils ont ouvert le feu non pas sur le cortège officiel mais sur les policiers en poste pour le cortège officiel, peu de temps avant le passage du wali. C’est ce qui intrigue certains observateurs qui s’interrogent : attentat ou avertissement d’un clan envers un autre ?
Rappelons que le terrorisme, durant la décennie noir puis durant le terrorisme résiduel, toujours d’actualité, a déjà rendu bien des services à un régime mafieux sans aucun scrupule.

zp,
SIWEL 041428 AVR 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu