"Atan ihi f kan d Tamazight enni ! Fkan ts id amek ?", une contribution de Muhand Amoqran At Cix

05/01/2016 - 17:13

CONTRIBUTION (SIWEL) — Muhand Amoqran At Cix décortique chacun des articles relatifs à la définition de l'identité dite algérienne et la consécration de Tamazight, langue officielle. Il nous propose de voir "point par point cette version (de la révision de la constitution algérienne, ndlr), ou plus exactement, cette DIVERSION"

La démonstration aboutit à la conclusion que " AZGER, IZGER AZETTA ! La Kabylie a vu juste en ne remandant plus rien à cet État algérien néocolonial. La Kabylie est avec le MAK et le GPK. Ensemble ils avancent pour l’indépendance. Tout le reste n'est désormais que littérature ! "


1) Lu dans le préambule: Les ‘’composantes fondamentales’’ telles que citées ne respectent ni l’ordre historique, ni l’ordre alphabétique, cet ordre de citation ne respecte que l’idée de LA PRIMAUTÉ DE L’ISLAM ET DE L’ARABITÉ sur l’Amazighité.

2) L’État algérien ne peut être plus clair. Nos frères et sœurs algérianistes sont servis !

3) Les citoyens sans religions ou ayant d’autres religions que l’islam subiront la religion de l’État !

4) Notez bien le ‘’ la ’’. Il a un sens exclusif, Il enlève tout doute que seule l’Arabe est langue nationale et officielle.

5) Allez un peu d’humour. Ne te présente pas dès demain à un service de l’État pour te faire délivrer ton passeport en Tamazight ou tout autre papier, ne demande surtout pas au juge ou au gendarme de te parler en Kabyle car … ‘’L’Arabe demeure LA langue officielle de l’État’’

6) Lire entre les lignes, Tamazight est déstructurée, et n’est pas tellement une langue, les Kabyles, Chaouis, Mzabs, Touaregs… seront divisés quant à sa graphie, son usage, les temps d’antenne, … et l’État algérien tirera profit de cela et jouera le rôle d’arbitre et gagner du temps ….

Ils ajoutent et ce n’est pas rien là: ‘’en usage sur le territoire national’’, cela veut dire qu’à Paris, Montréal et New-York ils vont continuer à arabiser nos enfants !

7) Notez bien l’adjectif ‘’algérienne’’ pour l’Acadérie de langue Amazigh, pourtant dans cette mouture un ‘’Haut Conseil de la Langue Arabe’’ est crée aussi mais les rédacteurs ne sentent pas l’obligation de lui coller le même adjectif. La phobie de ce pouvoir envers les Amazighs est totale !

8) Encore un peu d’humour. J’ai demandé à mon ordinateur de me calculer une date exacte pour la mise en pratique de Tamazight officielle après bien sûr : ‘’Réunir les conditions’’ + ‘’Promotion de Tamazight’’ + ‘’en vue de Concrétiser’’ + ‘’à terme’’ + …= Mon ordinateur me répond: Mémoire saturée: Il n’a plus d’Amazighs en Algérie, on sera en l’an 3 599 après Bouteflika !

9) Mon ordinateur me dit encore, si j’ajoute ces deux contrainte de ‘’modalités d’application’’ + ‘’Loi organique’’ LAQUELLE !!? Cela me donne … Mémoire saturée: La Kabylie et le peuple Kabyle n’existent plus !!
… / …
Et j’en passe des passages outrageants pour la Kabylie et pour son peuple
… / …

10) No comment ! Ou bien si on va commenter: La loi de qui ?, les constantes de qui ?, Les valeurs religieuses de qui ?, la morale de qui ?, la culture de qui ? …

11) Ils veulent enfoncer cette constitution dans la gorge des Amazighs et des Kabyles en particuliers.

Conclusion: AZGER, IZGER AZETTA !

La Kabylie a vu juste en ne demandant plus rien à cet État algérien néocolonial.
La Kabylie est avec le MAK et le GPK.
Ensemble ils avancent pour l’indépendance.
Tout le reste n'est désormais que littérature !

Muhand Amoqran At Cix

SIWEL 051713 JAN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu