At Zellal : les citoyens dénoncent les agissements régionalistes du chef de daïra

27/04/2011 - 12:53

AT ZELLAL (SIWEL) — Les citoyens de la commune des At Zellal, dans la région de Mekla, occupent, depuis la matinée, le siège de la daïra de leur localité, en signe de protestation contre les agissements « racistes et régionalistes » du chef de daïra, « avec la complicité du maire RCD » de leur municipalité.


Les citoyens des At Zellal occupant le siège de la daïra de Mekla. PH/Siwel
Les citoyens des At Zellal occupant le siège de la daïra de Mekla. PH/Siwel
Ces citoyens dénoncent la délocalisation de l’arrêt de fourgons de transport assurant la ligne Mekla vers At Zellal.

L’occupation du siège de la daïra qui a réuni les transporteurs du village At Zellal et les autres citoyens, venus prêter main forte à leurs concitoyens transporteurs, sont montés au créneau pour dénoncer ce qu’ils appellent « les agissements racistes et régionalistes » du chef de daïra, « secondé par le maire RCD, et ses adjoints du FLN et du RND », dans la gestion de « ce conflit ».

Selon les citoyens de ce village approchés par Siwel, ils se disent « scandalisés » par la manière avec laquelle les autorités communales et de daïra « ont agit dans la délocalisation de notre arrêt sous le fallacieux prétexte d’encombrement », estiment-ils avant d’ajouter que « de ce fait, il est difficile aux personnes âgées et aux malades de rejoindre notre arrêt du fait qu’il soit loin du centre-ville de Mekla ».

Par ailleurs, ces mêmes citoyens indiquent à Siwel, que leur action « est une manière de dire que le chef de daïra et le maire agissent sur la fibre régionaliste dans la gestion de ce problème ». Plus précis, ils posent comme question : « pourquoi les autres arrêts des autres villages n’ont pas été délocalisés, pourtant le problème des embouteillages est le même ? ».

Un autre citoyen a indiqué à Siwel, que le maire, en connivence avec le chef de daïra « a décidé ainsi afin de créer des problèmes entre citoyens de la région », et de souligner que « seul un Etat kabyle peut nous garantir une gestion claire et rationnelle de nos problèmes quotidiens, loin de toute manipulation du pouvoir et ses supplétifs ».

Un autre citoyen a renchérit en déclarant qu' « il est inconcevable qu’un parti demande le départ du président alors qu’il fait dans les mêmes pratiques ! ».

A souligner que l'occupation de la daïra continue en ce moment même où Siwel rend compte de l'événement.

aai
SIWEL 271254 AVR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu