At-Yanni : Le MAK découvre la statue de Mouloud Mammeri et félicite son sculpteur

06/06/2016 - 15:06

AT YANNI (SIWEL) - De retour d'Ivudraren où ils ont rendu, hier, un hommage aux berbéristes de 1949 à l’occasion de la commémoration, rappelons-le, du 15ème anniversaire du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) et de passage à At-Yanni, Bouaziz Aït-Chebib et la délégation l’accompagnant y ont marqué une halte traduite par la découverte de la statue de feu Mouloud Mammeri.


L’entrée au site même où est érigée cette statue, dont la finalisation est prévue pour le même jour (hier) fait suite naturellement à l’invitation faite dans ce sens par le sculpteur lui-même, en l’occurrence Olivier Graïne. Les échanges de propos entre l’artiste Olivier Graïne et les membres de la délégation du MAK ont été très chaleureux et très fructueux.

Le respect et l’admiration de l’artiste qui a sculpté la statue de feu Mouloud Mammeri à l’endroit de Bouaziz Aït-Chebib et les militants du MAK pour leur engagement et leurs activités politiques au bénéfice de la nation kabyle sont tels qu’il leur a offert un drapeau aux couleurs kabyles.

La délégation du MAK a de son côté félicité le sculpteur pour son talent artistique qu'il a mis au service de la culture kabyle et salué son engagement indéfectible en faveur de la Kabylie qui l'a enfanté.


Il est à relever également que le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, qui lors de son passage à At Yanni, lequel a manifesté le désir de découvrir cette statue de feu Mouloud Mammeri même en étant loin d’être terminée, a essuyé un « niet » catégorique aussi bien de la part du sculpteur lui-même que des autres personnalités impliquées dans ce projet éminemment kabyle. Même l’accès dans l’espace du chantier a été fermé au Premier ministre algérien.

A relever aussi qu’à la veille de la visite d’Abdelmalek Sellal à Tizi-Ouzou, la famille militante et patriotique du MAK a organisé un meeting populaire à At Yanni et procédé au lever des couleurs nationales kabyles. Hélas, après le départ des manifestants, plus précisément à la tombée de la nuit, les gendarmes, sur ordre donné à partir des hautes sphères, ont procédé à l’enlèvement du drapeau kabyle. Nonobstant cela, par l’intervention des vaillants dirigeants et militants du MAK, la visite du Premier ministre algérien au pays du bijou a perdu toute son essence. « C’est un non événement », l’ont considérée les habitants d’At-Yanni.

Sur les lieux Olivier Graïne qui a rencontré beaucoup d'obstacles pour finaliser la statue du grand Amusnaw Dda Lmulud, a déclaré à Siwel : “À la visite de Sellal, la mairie a obligé ses agents d'entretien à aller balayer le cimetière fissa car il a décidé soudainement d'y d'aller. On nous a replongé au temps du parti unique avec le bitumage des rues à la veille de la visite d'un haut dignitaire du régime algérien. C'est ce que nous ont dit les citoyens d'At Yanni renontrés sur le site. Au dernier jour des travaux je n'ai recu la visite de personne pour la livraison. Mais ceci n'est pas une critique, à la mairie d'At Yanni. On gère des choses beaucoup plus importantes et puis surtout on me fait aveuglément confiance“.

De Tizi-Ouzou, Saïd Tissegouine




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche