At Iraten : Le MAK se recueille à la mémoire de la grande chanteuse Kabyle Zohra (Vidéo)

09/01/2016 - 21:54

AT IRATEN (SIWEL) — La confédération MAK des At Iraten a rendu ce matin un vibrant hommage à la grande chanteuse kabyle Zohra, décédée le mois de janvier 1995.

Une forte délégation s'est rendu aujourd'hui à la tombe de la chanteur pour se recueillir à sa mémoire. C'est la soeur de Zohra que revient l'honneur de déposer la gerbe de fleur. Après la minute de silence, Youcef Guedache? président de la confédération MAK d'At Iraten, a rappelé le talent artistique de la chanteuse et mis en lumière son combat pour les droits de la femme à travers ses œuvres.

Après le témoignage de Houria, la soeur de la chanteuse, qui a été le point culminant de cette commémoration, deux jeunes musicien ont rendu un hommage à Zohra à leur manière en interprétant trois de ses chansons.


Une forte délégation s’est déplacée au village d’Agemmun pour se recueillir sur sa tombe. Sur place, c’est à la sœur de la défunte qu’est revenu l’honneur de déposer la gerbe de fleurs à sa mémoire.

Youcef Guedache , président de la confédération d’At Iraten , a rappelé le parcours et le talent artistique de Zohra et mis en lumière son combat pour la femme à travers son œuvre.

Le témoignage de Houria, la sœur de Zohra, a été très émouvant et elle a tenu à remercier le MAK pour cette initiative qui déterre le nom de sa sœur de l’oubli.

Deux jeunes musiciens ont rendu à leur manière un hommage très touchant à la chanteuse en interprétants trois de ses chansons.

A la fin de la commémoration, un sage du village d’Agemmun, a félicité la confédération d’At Iraten pour cette action qui entre dans le cadre de la préservation de la mémoire collective du peuple kabyle.

At Iraten : Le MAK se recueille à la mémoire de la grande chanteuse Kabyle Zohra (Vidéo)
BIOGRAPHIE DE : ZOHRA

Zohra, chanteuse, interprète kabyle est née en décembre 1962 à Aguemoune, village de Larbaâ Nath Irathen en Kabylie.

La vie de Zohra ressemblait à toutes celles des filles villageoises de Kabylie de l’époque. Elle apprit tôt les tâches ménagères, telle que le travail de la laine, le jardinage dans des champs et aussi dans des lopins de terre tout près du domicile, la récolte des olives etc.
Elle aimait aussi la lecture bien qu’elle n’ait jamais fréquenté l’école et elle adorait la musique.

Néanmoins, cette ambiance bon enfant s’écroula vite pour elle quand, en 1980, à l’âge de 18 ans, elle se maria, eut une fillette et divorça très tôt. Elle se remaria quelque temps plus tard, elle eut une autre fille et divorça une deuxième fois.
En 1982, elle sortit son premier album qui rencontra un retentissant succès. Femmes et hommes, tout le monde se retrouva dans ses belles chansons qui firent d’elle une porte-parole de la femme algérienne en général et kabyle en particulier. Elle sut mêler délicatement mélancolie, tendresse et révolte de femme contre l’ordre établi, tout en prenant soin d’insuffler l’espoir dans le cœur de ses auditrices. En 1986 , Zohra part en France pour animer des galas.

C’est en janvier 1995, après avoir donné un concert, que Zohra mourut tragiquement à l’âge de 32 ans dans un accident de voiture sur la route de Paris-Marseille.

Mélancolique, Zohra était une femme qui aimait chanter la tristesse et le malheur de sa vie. Son complexe elle a su le rendre plus cruel et plus souple en même temps.
Dans l’une de ses chansons, elle dit «pourquoi Dieu suis-je différente de mes semblables toute ma jeunesse vécue dans des ténèbres?» Ainsi chantait déjà la diva pour exprimer toute la détresse qui la marqua dans sa courte vie de 33 ans.

Source: MusicBerbère.com


At Iraten : Le MAK se recueille à la mémoire de la grande chanteuse Kabyle Zohra (Vidéo)

At Iraten : Le MAK se recueille à la mémoire de la grande chanteuse Kabyle Zohra (Vidéo)




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche