Assassinat de Matoub Lounes : le GPK accuse un clan du pouvoir et réclame une enquête internationale

24/06/2011 - 14:25

PARIS (SIWEL) — Matoub Lounes fut assassiné par les éléments d'une aile du pouvoir algérien dans l'opération du coup d’Etat réussi contre le Clan de l’Est et son président, Liamine Zeroual, a estimé le Gouvernement provisoire kabyle dans une déclaration adressée vendredi à Siwel.


Matoub Lounes (PH/DR)
Matoub Lounes (PH/DR)
« Cet assassinat a été le moyen par lequel Bouteflika est venu au pouvoir qu’il garde à ce jour », a affirmé le GPK qui a ajouté que « pendant que les émeutiers pour défendre sa mémoire pointaient du doigt le pouvoir algérien, ce dernier de connivence avec quelques connexions politico-criminelles kabyles, essuyait le couteau sur le dos des terroristes islamistes ».

« Un an plus tard, un suspect fut arrêté et l’enquête artificiellement bouclée. Crime dans le crime », s'est indigné le GPK.

Il a indiqué que g[ devant la douleur de la mère et de la sœur éplorées du Rebelle, devant la Kabylie qui refuse d’en faire le deuil, l’exigence de vérité [nous] impose, en tant que Gouvernement Provisoire Kabyle de réclamer une enquête internationale sur cet odieux assassinat ]g.

Car pour les responsables du GPK en exil, « les suspicions légitimes qui pèsent sur le pouvoir algérien dans cette affaire, disqualifient ce dernier dans toute entreprise visant à faire éclater la vérité ou à rendre justice ».

uz
SIWEL 241425 JUIN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu