Assassinat à Ghardaia/ un mozabite, Kebaili Belhadj, est assassiné par les Châambas avec un sabre

19/01/2014 - 15:06

GHARDAIA (SIWEL) — Le jeune Mozabite KEBAILI BELHADJ, 39 ans marié père de trois enfants, a succombé à un coup de sabre en plein cœur. Il a été exécuté par les chââmbas qui assiègent les quartiers mozabites depuis plusieurs jours sous la protection de la police nationale algérienne. Quant aux gendarmes algériens, ils refusent d'intervenir et interdisent aux mozabites de les approcher. Le mozabite KEBAYLI BELHADJ a été " Assassiné depuis une heure froidement par les mercenaires racistes arabes avec un sabre en plein cœur... sous les ordres du pouvoir Algérien raciste... avec la complicité et la bénédiction des protecteurs des criminels de tout bord " affirme le Dr. Fekhar, militant des droits de l'homme à Ghardaia.


Le jeune Mozabite KEBAYLI BELHADJ, 39 ans marié père de trois enfants, a succombé à un coup de sabre en plein cœur (Photo/ Kameleddine Fekhar)
Le jeune Mozabite KEBAYLI BELHADJ, 39 ans marié père de trois enfants, a succombé à un coup de sabre en plein cœur (Photo/ Kameleddine Fekhar)
L’agression raciste contre le peuple mozabite s’est accélérée ce matin (19/01/2014) d’une manière inquiétante et elle a atteint des proportions alarmantes. Le pouvoir raciste algérien généralise son génocide contre le peuple Mozabite. En ce moment même, 03 quartiers sont victimes de la sauvagerie des hordes racistes téléguidées par le pouvoir anti-Amazigh d'Alger. Il s’agit des quartiers Baba Saad, Touzouz et El Adira (région agricole).

Un jeune mozabite, Kebaili Belhadj, 39 ans marié père de trois enfants, a été gravement blessé par un coup de sabre en plein coeur,. On vient d'apprendre par le Dr. Kemeleddine fekhar qu'il a succombé à ses sa blessure: un seul coup de sabre qui lui a transpercé le cœur.

A ghardaia, les mozabites parlent d’exécution de mozabites avec la bénédiction de l'Etat algérien. Il a été exécuté par les chââmbas qui assiègent les quartiers mozabites depuis plusieurs jours sous la protection de la police nationale algérienne. Quant aux gendarmes algériens, ils refusent d'intervenir et interdisent aux mozabites de les approcher. Le mozabite KEBAYLI BELHADJ a été " Assassiné depuis une heure froidement par les mercenaires racistes arabes avec un sabre en plein cœur... sous les ordres du pouvoir Algérien raciste... avec la complicité et la bénédiction des protecteurs des criminels de tout bord " affirme le Dr. Fekhar, militant des droits de l'homme à Ghardaia.

Dans une communication téléphonique Avec le Dr Kameldine Fekhar, le conseiller du président du MAK, Moussa Nait Amara, a tenu à assurer le peuple Mozabite de l’intérêt que portent le GPK et le MAK à cette affaire qui concernent tous les Amazighs, comme il a tenu à informer le Dr Fekhar que le Président du L’ANAVAD, Mr Ferhat Mehenni, a décidé d’interpeller le secrétaire général de l’ONU concernant ce génocide pratiqué contre un peuple qui ne revendique rien d’autre que sa liberté.

maa,
SIWEL 191506 JANV 14

Coup de sabre transversal qui a transpercé le cœur. le geste était prémédité pour tuer la victime. la police protège les agresseurs et la gendarmerie refuse d'intervenir (Photo kameleddine fekhar)
Coup de sabre transversal qui a transpercé le cœur. le geste était prémédité pour tuer la victime. la police protège les agresseurs et la gendarmerie refuse d'intervenir (Photo kameleddine fekhar)

Les agresseurs Châambas bénéficient de la protection de l'Etat qui leur garantie l'impunité. Ici un Châamba qui circule librement avec un sabre à la main à la recherche d'une victime isolée...ils ont en trouvé un, ils l'on assassiné (PH/DR)
Les agresseurs Châambas bénéficient de la protection de l'Etat qui leur garantie l'impunité. Ici un Châamba qui circule librement avec un sabre à la main à la recherche d'une victime isolée...ils ont en trouvé un, ils l'on assassiné (PH/DR)




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu