Arrestation et explusion d'un militant amazigh marocain en Kabylie : Le MAK condamne un régime raciste

20/04/2013 - 21:34

KABYLIE (SIWEL) — Khaled Zirari, Premier-vice président du Congrès mondial amazigh pour le Maroc, arrêté, ce matin, à Tizi-Ouzou a été explusé de l'Algérie par les autorités algérienne. Le MAK condamne un pouvoir à caractère raciste.


Arrestation et explusion d'un militant amazigh marocain en Kabylie : Le MAK condamne un régime raciste
Pour le MAK, c'est sans doute l’historique mobilisation populaire de la Kabylie autour du mot d’ordre d’autodétermination du peuple Kabyle, qui a effrayé un pouvoir aux abois. " Le pouvoir vient de mettre en branle sa machine répressive", souligne le MAK, en rappelant que des personnalités ayant répondu à l’invitation du MAK pour participer aux marches du peuple kabyle ont été interpellées par les services de répression algériens.

" Le MAK condamne ses pratiques coloniales, prend à témoin l’opinion internationale devant laquelle ces pratiques ne font qu’avilir un pouvoir de plus en plus déliquescent ".

" La mobilisation populaire a eu raison de la répression ", souligne encore le MAK. Les militants et les invités interpellés ont été libérés sous la pression des manifestants et des citoyens.

" L’expulsion de Khaled Zirari par les autorités coloniales de l’Algérie arabe confirme le caractère raciste et anti-amazigh du pouvoir algérien ", ajoute le communiqué.

Le MAK informe qu'il reste mobilisé à travers des cellules de crises pour la libération de tous les détenus, et ajoute que ni l’oppression, ni la répression, ni les intimidations et encore moins la diffamation ne pourront altérer la détermination du peuple kabyle qui s’est exprimé aujourd’hui dans les trois grandes villes de la Kabylie pour son autodétermination.

aai
SIWEL 20 2134 AVR13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu