Arrestation de jeunes mozabites : La LADDH dénonce un acte raciste et appelle à une marche

01/04/2013 - 17:58

GHARDAÏA (SIWEL) — Arrêtés depuis plus d'une semaine, des jeunes chômeurs et adhérents de la Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme dans la vallée du M'zab sont en grève de la faim depuis 6 jours.


Le peuple amazigh du M'zab subit la politique du régime arabo-raciste algérien. PH/DR
Le peuple amazigh du M'zab subit la politique du régime arabo-raciste algérien. PH/DR
Ils étaient victimes d'un acharnement sans précédent de la part des services de répression qui ont tenu des propos racistes à l'encontre de ces jeunes manifestants. Comme à l'accoutumée, les services de répression algériens assimilent tout amazigh se réclamant de la démocratie et des droits de l'Homme à "des séparatistes", d'où l'aide inestimable du régime algérien aux Chaânbi, d’origine arabe, qui occupent une partie du pays amazigh du M'zab.

La Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme, via son bureau de Ghardaïa, dénonce l'arrestation arbitraire de ces jeunes militants et appelle à une marche le 09 avril à Ghardaïa, pour exiger, entre autre, la libération des détenus et la cessation de toute poursuite judiciaire à leur encontre.

Depuis quelques mois, le sud algérien est en ébullition. Le régime de Bouteflika, en voulant saborder cet élan de changement, assimile les manifestations à une manipulation de l'étranger et à des tentatives sécessionnistes téléguidées par ce qu'ils appellent "les ennemis de l'Algérie" . Ces jeunes, de leur côté, expriment un ras-le-bol généralisé des Algériens qui veulent en finir avec l'Etat jacobin hérité du colonialisme et surtout avec un régime criminel.

aai
SIWEL 1758 AVR13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu