Arezki Mohamed, directeur du MAK-Ecole arrêté par la police à Adekkar

10/10/2011 - 23:00

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Des groupes d'intervention spéciale de la police algérienne ont arrêté Arezki Mohamed, directeur du MAK-École, aux environs de 18h00 ce lundi 10 octobre au barrage fixe d'Adekkar le soumettant à un interrogatoire qui a duré plus d'une heure.


Arezki Mohamed (Photo : SIWEL)
Arezki Mohamed (Photo : SIWEL)
Arezqi Mohamed revenait du centre d'Adekkar et se trouvait à bord d'un fourgon de transport de voyageurs en direction de Tizi Lqern, son lieu de résidence.

C’est au barrage fixe du lieu-dit Lambert, que les policiers ont arrêté le fourgon pour procéder au contrôle d'identité des passagers. « Le directeur du MAK-École a été extrait du fourgon par les policiers » reporte t-on pour être emmener dans leurs locaux et y subir un interrogatoire qui aura duré une heure avant qu'il ne soit relâché.

Les questions qui lui furent posées ont un lien direct avec le MAK, le Gouvernement Provisoire Kabyle et le président du GPK, Ferhat Mehenni.

«  Combien vous paye-t-on pour faire ce travail si dangereux ? » «  Nous savons bien que vous êtes payés par le Maroc et Israël pour nuire à la stabilité politique et à l'ordre public en Algérie. » « En tout cas, si vous ne savez pas que vous êtes entrain de jouer avec le feu, aujourd'hui je vous ai averti.  »

Le directeur de MAK-Ecole s'est aussi vu recommander de « quitter cette organisation avant qu'il ne soit trop tard ».

Les militants autonomistes Kabyles du MAK ne cessent de subir des intimidations et des menaces de la part de la police et des militaires algériens en stationnement en Kabylie.

cc/wbw
SIWEL 102300 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu