SIWEL | Agence kabyle d'information

Aqvu célèbre la Journée de la Nation Kabyle

16/06/2016 - 01:56

AQVU (SIWEL) - La coordination du MAK d'Aqvu a envoyé à notre rédaction le compte rendu de sa célébration de la Journée de la Nation Kabyle. Ainsi , dans la soirée du 14 Juin, le drapeau National Kabyle a été planté à côté de « la stèle des martyrs ». Nous reproduisons ci-dessous l'intégralité du compte-rendu.


Comme à son accoutumée, la coordination MAK Aqvu a célébré la Journée de la Nation Kabyle, à sa place de prédilection, la fameuse place des martyrs du printemps noir d’Akbou. Les militants se sont mobilisés dès la fin de l’après-midi, munis d’outils et matériaux pour planter la barre qui allait soutenir au soir le drapeau national Kabyle.

C’est aux coups de 17h que les militants ont érigé la barre juste à côté de la stèle des martyrs sous un soleil de plomb et le regard curieux des passants qui exprimaient leur joie de voir enfin la drapeau national remis à sa place. Des paroles encourageantes qui ont suffi à ravir les militants.

C'est après un bref repos et à la vue des banderoles, drapeaux et bougies allumées embellissant la place des martyrs, que la foule a commencé à affluer aux coups de 20h30, pour se rassembler et se retrouver dans la convivialité et le respect mutuel sous des airs musicaux de Ferhat Imazighen Imula, Ulahlu et autres. Aux environs de 21h30, la foule observe une minute de silence à la mémoire des martyrs du printemps noir, alors deux jeunes garçons déposent une gerbe de fleurs au pied de la stèle. S’en est suivie une prise de parole de Rahim AREZOUG, président de la coordination MAK AQVU, qui a souhaité la bienvenue aux présents, en leur rappelant l’importance de cette journée plus que symbolique, un devoir sacré envers nos martyrs qui ont sacrifié leurs vies au nom de la liberté. Après quoi, Rahim a passé la parole à différents orateurs, dont Koceila, Larbi Yahyoun et Jugurtha, tous trois militants de la coordination d’Akbou. Tout comme d’autres qui ont honoré l’invitation de la coordination, à l’image de Boubekeur de la coordination de Boudjellil ainsi que Brahim Azi et Nadir Chelbabi, tous deux cadres du conseil régional de Vgayet, Setif et Jijel.

Tous les orateurs se sont entendus pour dire que cette journée est importante et que la communauté Kabyle a le devoir sacré de mémoire envers tous ceux qui sont tombés pour la liberté de notre peuple. Tout comme ils ont souligné que l’édification d’un état Kabyle est la seule et unique solution qui allait permettre à notre peuple de survivre face à l’arrogance et la sauvagerie de ce gouvernement d’Alger, prêt à tout pour mettre à genou la Kabylie, seul rempart encore debout qui l’empêche de façonner un peuple docile et obéissant.
Cette régence d’Alger qui par affolement est en train de faire face tant bien que mal à notre mouvement souverainiste de par sa férocité et son arrogance en s’en prenant de manière tout à faire arbitraire et illogique à nos militants, en multipliant arrestations et fermetures de commerces comme pour les intimider et les faire capituler. C’est pourtant cette répression outrancière qui anime et renforce notre détermination. Comme si Alger, n’avait pas tiré des leçons de ce qu’ont engendré les répressions passées qu’elle exerce sans scrupule depuis 1962.

L’activité a pris fin aux coups de minuit, avec la levée du drapeau Kabyle sous les airs de l’hymne national kabyle et une dernière prise de parole de Rahim qui a remercié la foule pour sa présence et en exprimant sa fierté de voir la population répondre à l’appel du MAK en toute occasion, avant que la foule se disperse dans le calme.
Il est à noter que le drapeau national Kabyle hissé la veille, a été arraché aujourd’hui en début de soirée, lâchement et en cachette. Certains citoyens nous ont confié qu’il s’agissait de la police, mais l’information reste à confirmer. Cependant, la coordination s’engage à le remettre en place durant les jours à venir, ne se souciant pas de qui est responsable de la disparition du drapeau, car l’important c’est de rester déterminé et de s’affirmer chez soi.

SIWEL 160233 JUN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu