Après le soutien du Maroc à l’autodétermination de la Kabylie, l’intransigeance de l’Algérie sur la « République Arabe sahraoui » est revue à la baisse…

13/11/2015 - 17:24

ALGER (SIWEL) — Visiblement l’Etat algérien est pris de panique par l’évocation du droit légitime de la Kabylie à son autodétermination à la 70è session de l’ONU et montre subitement des signes de « conciliation» envers le Maroc sur la question du Sahara Occidental. En effet, au cours d’une Interview accordée à la chaine de télévision arabo-islamiste Ennahar.TV, le secrétaire général du FLN, Amar Saâdani a été interrogé sur « la question du Sahara Occidental ». Une question à laquelle il a rétorqué que celle-ci «était du ressort exclusif des Nations unies ».


Amar Saadani, Secrétaire Général du FLN (PH/DR)
Amar Saadani, Secrétaire Général du FLN (PH/DR)
C’est une première dans la position de l’Algérie vis-à-vis de cette question tant cette sortie médiatique, pour le moins insolite de la part des apparatchiks de l’Etat algérien sur le Polisario, tranche radicalement avec les habituelles et incendiaires déclarations de l’Etat algérien dès qu’il s’agit d’implanter sa République Arabe sahraoui en Afrique du Nord Amazighe, et ce depuis plus de 40 ans.

D’autre part, il y a un autre signe de la panique algérienne face à la position du Maroc sur la Kabylie, c’est que le SG du FLN a soigneusement évité de répondre à une question sur les «provocations du roi du Maroc à l’égard de l’Algérie » lors de son discours à Laayoun pour les 40 ans de la marche verte. Amar Saâdani a en effet esquivé la question en répondant qu’il craignait « d’entraîner le pays dans une autre voie» …

C’est bien la première fois que les officiels algériens ne tirent pas à boulets rouge et montrent ainsi que l’Algérie « fait clairement du pied au Maroc »
Il faut préciser que cette sortie médiatique intervient après que le représentant permanent de l’ONU se soit exprimé en pleine session de l’ONU en faveur du droit à l’autodétermination de la Kabylie en tant que peuple autochtone.

Ainsi il semble que l’Algérie et le Maroc entrent dans une nouvelles aire : celle du chantage mutuel , utilisant pour ce faire les questions du Sahara occidental et de la Kabylie (sic), à la différence près qu’un Etat kabyle dispose d’une véritable légitimité de par son histoire, sa langue, sa culture et son identité authentiquement amazighe et plusieurs fois millénaire...

zp,
SIWEL 131724 NOV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu