Après la Crimée : la Transnistrie demande également son rattachement à la Russie

19/03/2014 - 00:17

TIRASPOL (SIWEL) — La petite république de Transnistrie, coincée entre la Moldavie et l’Ukraine, s’est dite intéressée par un rattachement à la Fédération de Russie


Carte de la Transnistrie (PH/DR)
Carte de la Transnistrie (PH/DR)
Officiellement République moldave du Dniestr, ce petit territoire russophone, de 4 163 km² et plus d'un demi million d'habitants, s’est « séparé » de la Moldavie suite à des combats entre soldats moldaves et milices russophones au début des années 90 suite à l'autoproclamation de son indépendance par les populations russophones, majoritaires.

Un accord était intervenu : la Moldavie devant choisir entre le rattachement à la Roumanie ou son indépendance avec le maintien de la Transnistrie en son sein. Depuis, un statu quo avait été mis en place avec une large autonomie pour la Transnistrie.

Un référendum d’autodétermination a eu lieu en 2006 avec pour résultat 97,1 % de voix en faveur du rattachement à la Russie, dans le cadre de la CEI (Communauté des États indépendants).

Sergueï Narychkine, le président de la Douma russe, a reçu une demande de la république non-reconnue de Transnistrie pour une retour dans la sphère russe.

wbw
SIWEL 190017 MAR 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche