Après l’installation de la section MAK dans la région : les gendarmes enquêtent à Feraoun

25/07/2012 - 15:49

FERAOUN (SIWEL) — Plusieurs éléments de la gendarmerie algérienne se sont rendus dans la localité de Feraoun, (Vgayet), pour mener une enquête sur les militants qui forment la section locale du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), a appris Siwel auprès d’un des responsables de cette section.


La gendarmerie est responsable de la mort de plusieurs jeunes kabyles en 2001. PH/DR
La gendarmerie est responsable de la mort de plusieurs jeunes kabyles en 2001. PH/DR
Selon notre source, les gendarmes algériens, mènent leur enquête pour identifier les militants du MAK et les « dissuader » d’activer dans la région, sous prétexte que le MAK « est un mouvement dangereux », a encore informé notre source.

« Ce n’est pas la première fois que les services de répression algériens exercent de la pression sur les citoyens de Kabylie qui, adhèrent au MAK », ajoute un autre militant.

A souligner que plusieurs militants kabyles ont été victimes d’intimidation et de pression de la part des services algériens. Plusieurs autres ont été intimidés, notamment dans les aéroports algériens.

aai
SIWEL 251549 JUIL 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche