Après Oran, "Falestine chouhada", Acte 2... à Setif, cette fois !

28/12/2015 - 01:08

SETIF (SIWEL) — Pour ceux qui en doutent encore, les algériens ne respecteront jamais la mémoire des révolutionnaires kabyles, quand bien même ils auraient sacrifié leur vie entière pour leur apporter la démocratie: une démocratie qu'ils ont par ailleurs toujours rejeté en lui préférant la dictature arabo-islamique, voire même le fascisme vert, comme en témoigne le raz-de-marée du Front islamique du salut partout en Algérie, à l'exception notoire de la seule Kabylie.

Ainsi hier encore, à Sétif, durant la minute de silence "en hommage" à Hocine Ait-Ahmed, les supporters algériens ont récidivé en entonnant leur hymne national "Falestine chouhada" pour bien faire comprendre aux kabyles, que les palestiniens sont leurs frères, contrairement aux kabyles qu'ils détestent viscéralement au point de refuser de leur accorder ne serait-ce qu'une toute petite minute de silence. . .

Ces messages "d'amour" et de "fraternité" sont destinés aux kabyles algérianistes qui continuent à se fourvoyer, les patriotes kabyles eux savent à quoi s'en tenir...





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu