Aprés Djaballah, Abderzak Mokri, un autre allié " laico-islamiste ", se déclare contre Tamazight et le français

23/04/2016 - 14:19

ALGER (SIWEL) — Après Djaballah qui avait déclaré que Tamazight est une "Fitna", voila un autre allié " laico-islamiste " de la Coordination pour la défense des droits et des libertés (sic), en l'occurrence M. Abderzak Mokri, qui déclare : « On ne veut ni de tamazight ni du français dans nos écoles ».


Mohcine Bellabas et ses alliés islamistes de la Coordination (PH/DR)
Mohcine Bellabas et ses alliés islamistes de la Coordination (PH/DR)
Le président du MSP, le parti du défunt et non regretté Nahnah, le parti islamiste le plus raciste envers les Kabyles, a tiré à boulet rouge contre le pouvoir algérien pour avoir officialisé la langue tamazight. Pour lui « c’est une grave atteinte à l’unité nationale et à la religion musulmane ».

Fidèle aux discours racistes et de haine, le numéro un du MSP a fait savoir aux journalistes algériens que « le peuple algérien ne veut ni de la langue tamazight ni de la langue française dans les écoles ».

Pour Rappel, le parti de Abderzak Mokri, cet islamiste viscéralement anti-kabyle, est membre de la Coordination pour la défense des libertés démocratiques (sic). Cette Coordination regroupe en son sein des partis islamistes, des partis arabistes, des personnalités politiques algériennes du sérail et ... un parti kabyle ! en guise de caution démocratique...

Source Tamurt.info

zp,
SIWEL 231419 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu