Aokas : un jeune de 22 ans meurt après s'être immolé par le feu

22/12/2011 - 11:17

AOKAS (SIWEL) — Rachid C. 22 ans de la région d’Aokas est mort sur le coup après s’être immolé par le feu dans le courant de la journée du mercredi 21 décembre. Le jeune Rachid s'est aspergé d'essence et a mis le feu à son corps au centre ville d’Aokas. La ville d'Aokas enregistre ainsi son troisième cas d'immolation par le feu


La troisième victime qui s'est immolée par le feu à Aokas. (PHOTO : ZH/Siwel )
La troisième victime qui s'est immolée par le feu à Aokas. (PHOTO : ZH/Siwel )
Il est à noter que le jeune homme a été victime d’une agression physique la semaine dernière. On ignore encore si cette agression est derrière sa mort regrettable.

Rachid est le troisième cas d'immolation après les jeunes Layachi et Amirouche. Le premier cas était celui du jeune Layachi B, la nuit du vendredi 4 mars. Celui ci devait succomber à ses brulures 24 heures après son immolation, soit dans la nuit du samedi 5 mars. Le défunt a été enterré à Thala Khaled dans l'après midi du dimanche 6 mars, un village à 3 Km à l'ouest de la ville d'Aokas.

Dans la journée du samedi 12 mars, les proches et les amis de Layachi B avaient organisé une marche de la place du marché pour aller vers le siège du commissariat en passant par l'hôpital d'Aokas pour demander une transparence dans l'enquête. A leur arrivée à l'hôpital, à leur surprise, un des médecins leur a fait savoir qu'ils venaient d'enregistrer un nouveau cas d'immolation. Il s'agissait d'un homme d'une trentaine d'années résidant le même quartier que le défunt : la cité des palmiers.

Les marcheurs avaient interrompu leur marche pour rester à l'hôpital pour rester informés sur la santé de leur ami Amirouche R. Ce dernier s'était déplacé vers son village natal à Aït Bouissi pour rendre visite à ses parents et s'immoler ensuite par le feu. Il a lui aussi succombé à ses blessures.

zh/cc
SIWEL 221117 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu