Anavad: VISITE AU PAYS BASQUE (22-28/07/2013)

01/08/2013 - 09:34

NAVARRE (SIWEL) — Le président de l’Anavad (Gouvernement Provisoire Kabyle), M. Ferhat Mehenni, vient d’effectuer du 22 au 27 juillet 2013 une visite de travail et d’amitié au Pays Basque et en Navarre. En s’entretenant avec plusieurs personnalités basques abertzales (patriotes), il a eu à se rendre compte de la complexité de la question basque tout en relevant les points communs et les différences avec la cause kabyle.


Anavad: VISITE AU PAYS BASQUE (22-28/07/2013)
M. Jean Claude Iriart, ancien directeur du Conseil des Elus, et un membre du Conseil du Développement, deux instances transpartisanes, ont mis l’accent sur l’aspiration du Pays Basque « français » à disposer d’une « collectivité territoriale » qui lui soit propre. En effet, le Pays Basque au Nord des Pyrénées n’a pas d’existence légale, contrairement à celui qui se trouve du côté espagnol qui, partagé en deux communautés autonomes (Euskadi et Navarre), a son autonomie régionale avec deux parlements et deux gouvernements locaux. Le Pays Basque en France est couplé au Béarn avec lequel il partage le Département des Pyrénées Atlantiques et le déni d’existence administrative.
Ce jacobinisme qui confine au racisme contre les identités régionales, a été jusqu’à mener pendant 5 ans, une bataille juridique (pénale et administrative) par le biais du Préfet de Police, à l’encontre de M. Michel Berhocoirigoin et de « Euskal Herriko Laborantza Ganbara » (EHLG) , association faisant office de "chambre d’agriculture du Pays Basque", qu’il a créée en 2005 avec le soutien de plus d’une cinquantaine d’élus locaux. Le président de l’Anavad reçu le 25/07/2013 à Ainhice Mongelos au siège d’EHLG, par M. Berhocoirigoin, a ainsi compris combien on déniait aux paysans basques le droit de disposer de leur propre instrument de développement et de défense de leurs intérêts. Euskal Herriko Laborantza Ganbara et son président ont remporté là, une bataille contre une procédure. Il est à espérer que cette victoire soit le début de la fin du jacobinisme.

Anavad: VISITE AU PAYS BASQUE (22-28/07/2013)
L’analyse de la situation politique au Pays Basque a été livrée au président Ferhat Mehenni par le fondateur d’Enbata (journal abertzale) M. Jakes Abeberri, (83 ans) rencontré le 23 juillet à Bayonne, au siège du journal. L’ETA qui opérait en territoire espagnol a renoncé définitivement au combat armé depuis déjà 2 ans. Certains abertzales reprochent à cette organisation paramilitaire de n’avoir pas su négocier cette paix contre la liberté de ses membres emprisonnés. Toujours est-il que le Pays Basque veut aujourd’hui s’assumer dans la paix et le combat politique. L’Europe lui en offre les conditions.
Le 26 juillet, c’est en Navarre que le président du Gouvernement Provisoire Kabyle s’est rendu. Il a été reçu à la Mairie de Pampelune par la remarquable députée aux Cortes (Parlement espagnol) Mme Uxue Barkos qui lui a exposé les particularités linguistiques et politiques de cette province qui fut, jadis, le Royaume de Navarre. Mme Barkos qui vient de vaincre un cancer du sein, a été mise au courant de la situation qui prévaut en Kabylie et de l’action qui s’y prépare pour samedi prochain (3 août 2013) pour défendre la liberté de conscience et de culte à travers un déjeuner publique en plein ramadhan.

Anavad: VISITE AU PAYS BASQUE (22-28/07/2013)
Le volet linguistique et culturel a été abordé avec toutes les personnalités basques. La langue basque a réellement progressé depuis l’existence du gouvernement autonome au Pays Basque espagnol. En France, des associations ont créé des écoles en « immersion basque » dans lesquels les enfants dès la maternelle sont pris en charge par un personnel bascophone. C’est au CE2 que commence l’enseignement du français.

Le dernier jour s’est terminé à Macaye dans une ambiance culturelle très chaleureuse. Des personnalités de la culture basque comme le président de l’Institut Culturel Basque, M. Mikel Erramouspé, le chanteur très populaire Peio Ospital et Xalbat Berterretche enseignant universitaire, ont entonné des chants basques d’une beauté ineffable.
Par cette visite, la Kabylie et le Pays Basque se donnent la main pour la solidarité et la défense par les voies politiques de leurs intérêts nationaux.

France le 30/07/2013

P/ l’Anavad

M. Makhlouf IDRI Porte-parole

SIWEL 010934 JUI 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche